Catégories
Investissement Investissez

Pourquoi les FNB sont parfaits pour les nouveaux investisseurs

Que vous vouliez prendre votre retraite avant 50 ans, faire ce super voyage à Bora Bora (lorsque nous pourrons faire ça à nouveau) ou atteindre tout autre objectif financier, vous savez qu’investir n’est pas sorcier.

Mais ça peut être intimidant si vous en êtes à vos débuts. Comment savoir quelles actions acheter? Comment pouvez-vous acheter des actions si vous voulez seulement investir un peu à la fois?

Si vous envisagez d’investir pour la première fois, les fonds négociés en bourse (FNB) représentent un moyen facile et abordable de commencer. Et vous n’avez pas besoin d’être un expert en investissements pour que ça fonctionne.


Commencez à investir dans des FNB!

Moka vous permet d’investir facilement dans un portefeuille diversifié et entièrement géré de Fonds Négociés en Bourse (FNB).


Qu’est-ce qu’un FNB?

Commençons par le commencement : un FNB est un regroupement d’actions et/ou d’obligations. Vous pouvez acheter un FNB comme vous le feriez pour des actions. Cependant, lorsque vous achetez des actions, vous investissez dans une entreprise, par exemple Tim Hortons ou Amazon. Mais lorsque vous investissez dans un FNB, vous investissez dans plusieurs actions ou obligations qui suivent une stratégie d’investissement précise.

Par exemple, certains FNB peuvent avoir un indice boursier (comme le FNB FTSE Canada Index, qui cherche à reproduire le rendement du FTSE Canada Domestic Index et investit dans les plus importantes actions canadiennes). Ou un FNB pourrait chercher à reproduire un indice pour une industrie précise, les technologies ou les soins de santé, par exemple.

Un indice mesure le rendement d’un groupe d’actions ou d’obligations. Ainsi, un indice des technologies pourraient comprendre Apple, Microsoft, IBM et d’autres. Le FNB tente d’atteindre ou de dépasser le rendement de l’indice.

Pourquoi investir dans des FNB plutôt que dans des actions

Même si vous pouvez acheter des FNB et des actions individuelles, il y a plusieurs avantages à investir votre argent dans les FNB – surtout lorsque vous débutez en investissement.

Montants d’investissement peu élevés. L’une des principales raisons pour lesquelles les FNB sont mieux que les actions pour les nouveaux investisseurs, c’est qu’il est plus facile de commencer à y investir avec moins d’argent. Certaines actions coûtent plusieurs centaines de dollars l’unité. Avec un FNB, vous pouvez investir de plus petits montants et ne pas avoir à payer des tonnes de commissions et autres frais.      

Gestion des risques au moyen de la diversification. L’un des secrets pour réussir en tant qu’investisseur, c’est la diversification. Le concept de base derrière la diversification est simple : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Lorsque votre argent est réparti parmi plusieurs actions et obligations, il y a moins de risques.

Si vous investissez dans une seule action, votre investissement pourrait perdre beaucoup de valeur si le prix de l’action chute. (Avec tous vos œufs dans le même panier, vous êtes mal en point si vous échappez le panier! D’un autre côté, si un élément d’un FNB n’a pas un bon rendement, les autres éléments peuvent compenser. Un FNB, c’est plusieurs paniers.    

Cela dit, il est tout de même possible de prendre des risques avec les FNB. Si vous avez une tolérance élevée aux risques, vous pouvez opter pour un portefeuille de FNB qui adopte une stratégie d’investissement plus offensive.           

Simplicité. Avec les FNB, vous n’avez pas besoin d’être un pro de l’investissement pour réussir (même les investisseurs chevronnés ont du mal à battre le marché en choisissant leurs actions). Si vous n’avez pas le temps de comprendre quelles actions particulières vous conviennent le mieux – et qui a le temps? –, investir dans un FNB est une décision beaucoup plus facile qui peut être payante à long terme.      

Rendement. Les FNB suivent généralement l’indice qu’ils cherchent à reproduire. Avec le temps, leur rendement sera similaire à celui de l’indice. Par exemple, une personne qui a investi dans le FNB FTSE Canada Index au début en novembre 2011 aurait vu un taux de rendement annuel composé de 7,27 % à la fin de 2020.

En fait, les FNB peuvent donner de meilleurs résultats que l’achat d’actions, avec le temps. Certains investisseurs d’actions obtiennent des résultats largement supérieurs aux stratégies d’investissement passives de suivi d’un indice, mais en général, sur de longues périodes, l’investissement passif dans des FNB obtiendra de meilleurs résultats. C’est particulièrement vrai pour les investisseurs non professionnels : vous avez plus de chances de voir de meilleurs rendements à long terme si vous optez pour un FNB que si vous gérez votre propre portefeuille!

Donc, si vous n’avez pas des tonnes d’argent à investir dans des actions coûteuses gérées par un pro (qui en a?), mais que vous voulez tout de même faire des progrès vers vos objectifs financiers, vous voudrez envisager l’investissement dans des FNB.

Prêt à commencer à investir dans les FNB aujourd’hui?

Il existe plusieurs façons de commencer. Si vous souhaitez ouvrir un portefeuille d’investissement diversifié et entièrement géré, Moka pourrait bien bien être ce qu’il vous faut.    

Les portefeuilles Moka sont constitués d’un mélange de quatre fonds Moka:

●  Trois fonds sont entièrement des FNB.

●  Le quatrième fonds est conçu pour les gens qui pourraient avoir besoin de convertir rapidement leur investissement en argent. Ce fonds est composé d’un mélange de FNB, de certificats de placement garanti (CPG), de titres du marché monétaire (comme des bons du Trésor) et d’argent comptant.

Le mélange des fonds dans votre portefeuille dépendra de la stratégie que nous sélectionnons (nous avons des options allant de conservatrice à offensive) en fonction de votre objectif financier, de votre profil financier et de votre tolérance aux risques, ainsi que du fait que vous ayez sélectionné ou non un investissement socialement responsable.

Et avec Moka, pas besoin d’un sac rempli d’argent pour commencer. Moka arrondira vos achats quotidiens au dollar près et procédera automatiquement aux investissements.

Téléchargez Moka pour commencer à investir dans les FNB dès aujourd’hui.

Avis de non-responsabilité : Les opinions émises dans cet article ne constituent pas un conseil financier.

Catégories
Investissement Investissez Les CÉLIs

Pourquoi c’est payant d’investir dans un CELI

TL;DR: Si vous investissiez de façon régulière dans un CELI pendant 40 ans, vous vous retrouveriez avec 49 % plus d’argent en poche que si vous aviez investi le même montant dans un compte non enregistré. *
*En supposant un taux de rendement annuel de 5 % et un taux d’imposition marginal de 32,17 %.


En 2009, quelque chose d’extraordinaire a vu le jour : le compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Contrairement aux comptes non enregistrés, vous ne payez aucun impôt sur le rendement du capital investi, même après avoir retiré les fonds détenus dans votre CELI. 

Ces avantages fiscaux font du CELI la manière la plus intelligente d’investir pour les Canadiens, et c’est pourquoi nous étions très heureux de les offrir à nos utilisateurs. Nous étions encore plus emballés de constater que 9 nouveaux utilisateurs d’Advantage sur 10 avaient immédiatement ouvert un CELI pour atteindre leurs objectifs.

Malheureusement, environ 40 % des milléniaux canadiens seulement possèdent un CELI. C’est donc plus de la moitié des milléniaux canadiens qui ratent la possibilité de toucher un rendement net beaucoup plus élevé sur leurs investissements.

Nous avons fait le calcul pour démontrer qu’un Canadien qui investit de façon régulière, de l’âge de 25 ans jusqu’à l’âge de 65 ans, pourrait se retrouver avec près de 50 % plus d’argent en investissant dans un CELI plutôt que dans un compte non enregistré.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Regardons ça de plus près.

Disons que vous commencez par placer 5 000 $ par année dans un CELI dès l’âge de 25 ans, et que vous y ajoutez le même montant annuellement jusqu’à vos 65 ans. 

Après 40 ans, le rendement net total de votre CELI s’élèverait à 435 959 $ (en supposant un taux de rendement annuel de 5 %*).

En revanche, si vous choisissez de faire le même investissement sur la même période dans un compte non enregistré, votre rendement net total après 40 ans serait de 227 023 $ seulement (en supposant un taux d’imposition marginal de 32,17 %*).

Vous vous retrouveriez avec 48,36 % plus d’argent en poche (c’est plus de 200 000 $ !) avec un CELI plutôt qu’avec un compte non enregistré. 


*Taux d’imposition marginal calculé selon le revenu moyen des Canadiens faisant partie de cette tranche d’âge
ainsi que le taux d’imposition marginal moyen de l’ensemble des provinces.
*Le modèle est établi en supposant que le programme CELI continue d’être offert durant l’entièreté de la période.

Cliquez pour voir la feuille de calcul complète

Comme les données l’indiquent, les avantages fiscaux importants du CELI combinés au temps et à l’intérêt composé créent un mariage lucratif. Alors, si vous avez déjà considéré ouvrir un CELI, faites d’aujourd’hui le grand jour. 

Par chance, Moka peut vous aider à vous lancer. Il suffit de créer un compte, de choisir un CELI pour votre objectif et de commencer à épargner et à investir de la façon la plus intelligente possible.

Besoin d’aide pour décider entre un CELI ou un REER ? Ceci vous aidera.

Pour plus d’informations à propos du CELI, cliquez ici.

Pour toutes questions, ou si vous préférez parler à quelqu’un, envoyez simplement un courriel à l’un de nos gestionnaires de portefeuilles attitrés à support@moka.ai

Catégories
Investissement socialement responsable Investissez

Pourquoi les investisseurs intelligents soutiennent-ils les entreprises socialement responsables?

Aider le monde tout en aidant votre portefeuille? C’est possible. Si vous vous préoccupez des enjeux sociaux et environnementaux, l’investissement socialement responsable* est une façon pour vous de joindre l’acte à la parole et de voir vos placements obtenir de meilleurs résultats à long terme.

L’investissement socialement responsable (ISR) était au départ un moyen d’investir selon nos valeurs personnelles, mais il offre aussi des avantages intrinsèques de gestion des risques que l’investissement traditionnel ne peut égaler.

Aujourd’hui, l’ISR n’est pas une forme d’investissement de niche. En fait, selon une étude réalisée par l’Association pour l’investissement responsable, l’IRS au Canada en 2017 dépassait les 2 billions de dollars. Ce qui veut dire que l’investissement responsable représente un peu plus de la moitié (50,6 %) de l’industrie canadienne de l’investissement, en hausse par rapport à 37,8 % en 2017, et cette croissance devrait se poursuivre.

Qu’est-ce que l’investissement socialement responsable?

Essentiellement, l’ISR consiste à considérer les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l’achat des actions, obligations et autres actifs. En tenant compte d’enjeux environnementaux comme les changements climatiques et les pénuries d’eau, de questions sociales comme les inégalités entre les sexes et des enjeux liés à la gouvernance d’entreprise comme la diversité au sein du conseil d’administration, les investisseurs peuvent soutenir, au moyen de leurs investissements, des causes qui leur tiennent à coeur.

Les actifs contenus dans un portefeuille d’ISR ou un fonds ISR peuvent varier considérablement selon la stratégie de sélection adoptée par la firme ou le spécialiste qui gère ces placements.

Nous avons conçu le Fonds ISR Moka en nous fondant sur les valeurs des milléniaux canadiens, qui représentent la majorité de nos utilisateurs. Les entreprises faisant partie de ce fonds peuvent changer, mais elles sont toujours sélectionnées pour leur soutien des quatre enjeux fondamentaux de protection de l’environnement, de développement durable*, de diversité des genres au sein de la direction de l’entreprise et de responsabilité sociale de l’entreprise.

L’ISR peut-il améliorer les performances de votre portefeuille?

Par le passé, les analystes associaient souvent l’ISR à un rendement plus faible. Cependant, les recherches, notamment une analyse portant sur de nombreuses études, indiquent que le rendement des ISR peut en fait excéder celui des investissements réguliers, et ce, pour une raison fondamentale : les entreprises qui tiennent compte des facteurs ESG réduisent leurs risques à long terme.

Donc, si vous croyez que le fait de se préoccuper de l’environnement ou de promouvoir l’égalité peut s’avérer coûteux pour une entreprise et, au final, entraîner un rendement plus faible pour un investisseur, c’est peut-être parce que vous n’envisagez pas la question dans une perspective à long terme.

Pourquoi l’ISR est-il un investissement intelligent?

Imaginez deux usines qui fabriquent des boîtes. Nous les appellerons BonneBoîte et MéchanteBoîte et présumerons qu’elles ont une part de marché et des tendances de ventes similaires.

MéchanteBoîte n’offre pas à ses employés un salaire de subsistance. Elle déverse illégalement des déchets industriels dans une rivière. De plus, sa machinerie est ancienne et ne respecte pas les normes en matière de sécurité.

Chez BonneBoîte, les employés de l’entreprise bénéficient d’un salaire concurrentiel et d’un programme complet d’avantages sociaux. Les boîtes sont fabriquées à 80 % de matières recyclées, dans une usine récemment rénovée qui fonctionne à l’énergie solaire.

Quelle entreprise vous semble-t-elle être le meilleur investissement? Est-ce que MéchanteBoîte est vraiment en position pour un succès à long terme?

Qu’est-ce qui va arriver si ses employés font la grève pour obtenir un salaire juste et que la production est stoppée pendant un mois? Qu’est-ce qui se passera si un employé se blesse sur la vieille machinerie et poursuit l’entreprise? Et si le gouvernement découvre que l’entreprise pollue la rivière et lui impose de lourdes amendes? Et si la pollution de la rivière se retrouve dans l’eau potable d’une ville avoisinante? Ou si les médias publient la nouvelle et que l’histoire devient virale? Est-ce que les clients arrêteraient d’acheter des boîtes de MéchanteBoîte? Les investisseurs commenceraient-ils à vendre leurs actions de MéchanteBoîte? Est-ce que le cours de l’action chuterait?

En adoptant une approche socialement responsable aujourd’hui, une entreprise comme BonneBoîte peut en fait gérer les risques de multiples façons. En respectant l’environnement et ses employés, BonneBoîte peut éviter d’importants frais juridiques, de réglementation et de désinvestissement. En établissant de meilleures relations avec ses clients et ses actionnaires, BonneBoîte peut se forger une réputation d’investissement intelligent.

De plus, comme la demande pour de l’ISR est en pleine croissance, les entreprises socialement responsables (comme notre exemple fictif BonneBoîte) deviennent de plus en plus attrayantes aux yeux des investisseurs. Enfin, ça signifie que les Canadiens qui investissent dans des fonds d’ISR aujourd’hui en récolteront les fruits dans l’avenir.

L’ISR n’est pas seulement une façon d’aider le monde, c’est aussi une façon intelligente d’investir, point final.


*Glossaire

Investissement socialement responsable (ISR) : Toute stratégie d’investissement conçue pour atteindre un équilibre entre les gains financiers personnels et le bien commun, social et environnemental, dans son ensemble.  Le terme ISR est parfois utilisé de façon interchangeable avec les termes investissement éthique, investissement durable et investissement vert, mais, en fait, toutes ces stratégies cherchent à avoir un impact positif sur le monde.

Développement durable : Approche du développement économique visant à équilibrer les besoins présents et futurs, en n’épuisant pas les ressources naturelles de la planète.

Gouvernance d’entreprise : Manière dont une entreprise gère son leadership, ses plans d’action et ses mécanismes de contrôle interne, comme la transparence comptable et les pratiques commerciales éthiques, notamment la façon dont est gérée la rémunération des hauts dirigeants, la corruption, les pots-de-vin, les lanceurs d’alerte, la diversité au sein du conseil d’administration et la gestion de crise.


Avis de non-responsabilité : Les opinions émises dans cet article ne constituent pas un conseil financier. Veuillez vous adresser à votre professionnel des services financiers pour savoir si l’ISR est une option qui vous convient.

Catégories
Investissement Investissez

Pourquoi ai-je perdu de l’argent sur mes placements?

Octobre a été un mois difficile sur les marchés financiers en général. Si vous avez remarqué une baisse dans la valeur de votre compte d’investissement, sachez qu’il n’y a pas raison de paniquer.

Les chutes sont normales. Les marchés montent souvent à la vitesse d’un escalier roulant, et plongent à la vitesse d’un ascenseur. Toutefois, si vous gardez le cap, vous obtiendrez de meilleurs résultats à long terme, même si vous prenez l’ascenseur quelques fois en cours de route.

Prenons la Bourse de Toronto, par exemple. En octobre, le TSX a connu une baisse de 6,5 %. Mais, au cours des 30 dernières années, il a enregistré une hausse moyenne de 6,8 % par année.

En plus de constituer un élément normal de l’investissement, les replis boursiers peuvent en fait être une occasion pour les investisseurs d’acheter à moindre prix sur le marché (que l’on pense, par exemple, aux achats périodiques par sommes fixes*). Si vous êtes en mesure de voir au-delà de la perte temporaire et d’investir plus lorsque le marché est à la baisse, vous serez en meilleure position pour obtenir un rendement plus élevé lorsque le marché reviendra à la hausse.

Pourquoi le cours des actions baisse-t-il?

Lorsque l’on parle d’une baisse sur les marchés, on veut généralement dire que le cours, ou le prix, des actions* est en déclin. Pour comprendre pourquoi cela se produit, examinons la différence entre le prix et la valeur. Le prix de l’action est initialement déterminé lors du premier appel public à l’épargne* d’une entreprise, mais il fluctuera selon l’offre et la demande. L’offre de l’action à un moment donné est déterminée par le nombre de vendeurs, et la demande déterminée par le nombre d’acheteurs. Si l’offre décroît ou que la demande augmente, les prix vont généralement augmenter. Mais si l’offre augmente ou que la demande diminue, les prix vont généralement chuter.

La valeur, en revanche, est un concept subjectif et varie selon l’investisseur. Vous décidez de la valeur que vous accordez à l’action selon votre opinion sur l’entreprise qu’elle représente. C’est le prix auquel, selon vous, l’action devrait s’échanger sur les marchés.

Un investisseur agissant de manière rationnelle achètera lorsque le prix de l’action est sous la valeur, et vendra lorsque le prix sera supérieur à la valeur. En fait, les investisseurs comme Warren Buffet gagnent leur vie en faisant exactement ça.

Qu’est-ce qui provoque des chutes marquées du marché?

Les prix peuvent chuter rapidement lorsque l’état d’esprit général du marché passe d’un sentiment positif et à un sentiment négatif quant à l’avenir des investissements disponibles sur ce marché. Au niveau macroéconomique, les événements internationaux (comme des guerres ou des catastrophes naturelles), les nouvelles politiques (comme des élections ou des barrières tarifaires) et la diffusion de données économiques ou de décisions politiques monétaires comptent parmi les principales forces qui provoquent une chute du cours de l’action. Parfois des facteurs variés influencent les marchés, et parfois, il n’y a tout simplement pas de raison claire.

Tout ce qu’on peut dire, c’est que les marchés (tout comme les gens) ont parfois des hauts et des bas, et c’est pour cette raison qu’il est important de regarder le tableau d’ensemble.

Alors, qu’est-ce que ça signifie pour mon compte de placement Moka?

Si vous avez remarqué une baisse dans votre compte Moka, c’est probablement parce que vous investissez présentement dans un portefeuille de placement modéré, modéré-offensif ou offensif. Ces portefeuilles sont plus exposés aux actions, ce qui fait que vos placements auront une plus grande volatilité (fluctuations quotidiennes) qu’un portefeuille de placement conservateur ou conservateur-modéré.  Cette plus grande volatilité signifie que vous pouvez connaître des pertes plus importantes à certaines périodes, et des gains plus importants à d’autres.

En contrepartie, le rendement prévu à long terme est plus élevé pour les placements plus risqués, comme les actions, que pour les placements plus sûrs, comme les obligations ou les comptes d’épargne.

Que dois-je faire maintenant?

Nous vous recommandons de garder le cap avec vos placements. Nous avons sélectionné votre portefeuille en fonction des renseignements que vous nous avez fournis au sujet de votre objectif, de votre situation financière, de votre horizon d’investissement et de votre aversion pour le risque. Si vous êtes dans un de nos portefeuilles de placement les plus risqués, c’est probablement parce que votre profil indique que vous avez une plus grande capacité à tolérer des pertes à court terme, peut-être à cause de facteurs comme un revenu stable élevé, un horizon d’investissement relativement long pour votre objectif et une tolérance plus élevée au risque.

Bien entendu, vos placements sont à vous, et c’est donc à vous de décider ce que vous êtes à l’aise de faire présentement. Et ça pourrait changer à mesure que vous allez acquérir de l’expérience en placements. Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de vos placements, votre gestionnaire de portefeuille attitré est toujours à votre disposition pour discuter et répondre à toutes vos questions au sujet de votre stratégie de placement.

*Le Glossaire

Les achats périodiques par sommes fixes sont une stratégie d’investissement qui consiste à investir une somme fixe à intervalles réguliers dans l’achat d’actions, sur une longue période de temps. Les investisseurs achètent ainsi un plus grand nombre d’actions lorsque leur cours est bas, et une plus petite quantité lorsque leur cours est élevé, et ils bâtiront ainsi graduellement leur patrimoine financier, pendant que la valeur de cette action fluctuera.

Une action est un titre qui représente une participation au capital social d’une entreprise. Si vous avez des actions d’une entreprise, ça veut dire que vous êtes propriétaire d’une part de l’entreprise.

Un premier appel public à l’épargne est le lancement des actions d’une entreprise à la bourse. L’entreprise paie les services d’une banque d’investissement pour calculer la valeur de l’entreprise, le nombre d’actions de l’entreprise et le prix unitaire de l’action.

Catégories
Investissement Investissez

Demandez à un expert : Je suis jeune. Est-ce que je devrais prendre des risques importants avec mes investissements?

On dit que c’est une bonne chose de prendre des risques tôt dans la vie, mais est-ce que ce conseil tient la route en matière d’investissements? Il n’y a pas de réponse simple à cette question : ça dépend. En fait, ça dépend vraiment de qui vous êtes et de ce que vous voulez. Je m’explique.

Dans le monde de l’investissement, le risque est la probabilité que vous subissiez des pertes financières. L’avantage de la prise de risque, cependant, est qu’elle peut aller de pair avec un rendement, c’est-à-dire un profit sur vos investissements, plus élevé à long terme. Si vous vous demandez quel niveau de risque prendre, posez-vous d’abord les deux questions suivantes :

1. Quelle est votre situation financière?

Il est crucial de déterminer votre tolérance au risque avant de commencer à investir. Le niveau de risque que vous devriez prendre dépend à la fois de 1) votre disposition et 2) votre capacité à tolérer le risque.

Votre disposition à tolérer le risque est votre attitude subjective à l’égard de la prise de risque.  Autrement dit : quelles sont vos émotions par rapport à l’investissement?  Chez Moka, par exemple, nous posons des questions comme : « Imaginez que vos actions sont à la baisse. Comment réagiriez-vous? »Votre réponse à cette question nous donne une bonne idée de votre disposition à prendre des risques, et cette connaissance nous aide à investir votre argent en conséquence.

Votre capacité à prendre des risques est toute aussi importante. Avant de décider le niveau de risque à prendre, vous devez aussi examiner les facteurs d’ordre quantitatif, comme votre revenu et votre valeur nette. Si vous avez un revenu élevé et une valeur nette importante, vous pouvez vous permettre de subir des pertes à court terme et vous retrouver avec des finances saines à long terme. Par contre, une personne ayant un revenu ou une valeur nette moins élevé ne pourra tout simplement pas se permettre de perdre autant.

2. Quels sont vos objectifs financiers?

Il est important de vous fixer un objectif avant de commencer à investir. Votre objectif vous aide à déterminer le niveau de risque que vous devriez prendre, parce qu’il indique votre horizon d’investissement, c’est-à-dire la période de temps que vous voulez investir avant d’atteindre cet objectif.

Depuis toujours, les marchés boursiers ont connu de meilleurs rendements sur les investissements à long terme, si on les compare aux investissements dans les obligations ou simplement à la croissance de votre compte d’épargne. Cependant, la route vers les profits peut s’avérer longue et agitée. Sur une courte période de temps, il est possible que vos investissements n’aient pas un bon rendement, et vous pourriez même subir une perte. Avec les fluctuations du marché, il est préférable que vous preniez moins de risque si vous avez un objectif à court terme. Cependant, si vous épargnez pour un objectif à long terme comme la retraite, vous pouvez vous permettre de prendre davantage de risques, parce que vous avez le temps de vous rétablir si le rendement sur les marchés connaît des soubresauts. Vous verrez tout de même un profit si vos investissements présentent une tendance générale à la hausse sur le long terme.

Pour bien des milléniaux, plus que les objectifs à long terme, la priorité est d’épargner pour réaliser des objectifs à court terme. Si vous tentez d’atteindre un objectif dans peu de temps, le fait de beaucoup de risques pourrait être décevant. Imaginez que vous essayez d’épargner pour une mise de fonds, afin de pouvoir vous acheter une maison dans quelques années. Si vous investissez dans un portefeuille à haut risque et que le marché boursier enregistre une baisse importante, vous pourriez bien voir rapetisser votre mise de fonds et vous retrouver encore plus éloigné de votre objectif. Le même principe s’applique aux autres objectifs à court terme, tels que l’achat d’une voiture, des vacances ou le remboursement d’une dette.

Conclusion : Considérez votre situation financière et vos objectifs actuels avant de prendre une décision risquée ou recourez aux services d’un gestionnaire de portefeuille professionnel qui pourra concevoir un portefeuille qui vous convient.

Catégories
Impôts Investissez

Comment produire vos déclarations de revenus pour votre emploi d’appoint

Bon, vous avez un petit boulot pour faire des revenus en extra; excellente idée. Avec la hausse des coûts du logement qui dépasse celle des salaires, le coût de la vie devient de plus en plus difficile à assumer dans les grandes villes canadiennes, et une deuxième source de revenus signifie plus d’argent à la banque.

Mais ça signifie aussi que vous avez plus de revenus à déclarer lorsque vous préparez vos impôts. Si vous travaillez pour une entreprise qui prélève l’impôt sur le revenu directement sur votre chèque de paie, elle doit vous remettre un relevé T4, afin que vous puissiez produire votre déclaration de revenus.

Si vous êtes travailleur autonome – par exemple, rédacteur à la pige, vendeur sur Etsy ou chauffeur pour Uber –, vous ne recevez pas normalement de relevé T4, et la période des impôts peut devenir un peu plus compliquée.  L’important, lorsque vous faites votre déclaration d’impôts, est de bien comprendre le revenu et les dépenses reliés à votre emploi secondaire. Je vous recommande de faire appel aux services d’un professionnel des impôts pour vous aider à vous y retrouver dans les différents aspects de votre revenu d’appoint. Après tout, vous pourrez réclamer ces frais à titre de dépenses professionnelles et profiter ainsi d’une déduction d’impôts l’année suivante. Vous êtes prêt à vous lancer seul dans l’aventure? Voici quelques principes de base pour vous aider à débuter.

Comprendre votre revenu

Peut-être avez-vous entendu dire que vous ne deviez inclure qu’une certaine partie de vos revenus dans votre déclaration, mais c’est loin d’être vrai. En fait, la loi exige que vous indiquiez dans votre déclaration de revenus tous les revenus que vous avez gagnés, quelle qu’en soit la source. Ça comprend l’argent gagné en gardant des enfants, les pourboires, et même la cryptomonnaie!

Si vous avez reçu un relevé T4, repérez votre revenu d’emploi indiqué dans la case 14 et inscrivez ce montant à la ligne 101 de votre déclaration de revenus fédérale. Pour les revenus additionnels que vous avez gagnés et qui ne se trouvent pas dans la case 14, n’oubliez pas de les déclarer de l’une des deux façons suivantes :

  1. Pour les pourboires et les gains occasionnels, inscrivez ce revenu à la ligne 104 de votre déclaration de revenus fédérale. Si vous travaillez dans un café le week-end, c’est à cet endroit que vous devez déclarer vos pourboires. C’est également là que vous devez inscrire un revenu qui ne vous a pas occasionné de dépenses.
  2. Cependant, si vous avez fait des dépenses pour gagner votre revenu d’appoint, vous devez déclarer ce revenu à l’aide du formulaire T2125, État des résultats des activités d’une entreprise ou d’une profession libérale.  C’est un peu plus long de déclarer vos dépenses, mais ça vaut la peine, car elles pourraient vous donner droit à une déduction d’impôts.

Déclarer vos dépenses

Si votre emploi d’appoint vous a occasionné des frais, il est très important d’en faire le suivi au cours de l’année. Si vous tenez un registre de vos dépenses, votre vie sera pas mal moins compliquée lorsque viendra le moment de produire votre déclaration de revenus.

Lorsque vous remplissez votre formulaire T2125, indiquez vos dépenses dans la section 4 du formulaire. N’oubliez pas que vous ne pouvez déclarer que les dépenses qui étaient nécessaires pour gagner un revenu. Les frais de publicités et de bureau, de même que certains frais de bureau à la maison, sont des exemples de dépenses que vous pouvez déclarer. Voici la liste complète.

Si vous prévoyez déclarer des dépenses d’emploi comme votre cellulaire, Internet ou vos déplacements, assurez-vous de séparer ces dépenses de vos dépenses personnelles. Il est important d’être honnête et de conserver tous vos documents, parce que l’Agence du revenu du Canada pourrait vérifier si les frais que vous déclarez sont raisonnables.  

Après avoir rempli la section 4 du formulaire T2125, remplissez le reste de votre déclaration de revenus. Les revenus et les dépenses de votre emploi d’appoint seront intégrés à votre revenu et seront imposés comme tout autre revenu personnel que vous avez gagné.

Recevoir de l’aide additionnelle

Les revenus d’appoint peuvent grimper rapidement, et il n’est pas rare que des personnes qui travaillent à leur compte pour la première fois aient la surprise de recevoir une importante réclamation d’impôts à la fin de l’année. Si ça vous arrive, vous pouvez toujours prendre un arrangement pour régler la somme en plusieurs versements. Pour éviter que ça ne se reproduise les années suivantes, essayez de mettre de côté de 20 à 25 % de vos revenus, afin de ne pas être pris au dépourvu pendant la saison des impôts.

Si ajouter vos revenus additionnels à votre déclaration vous rebute, vous pouvez opter pour des programmes en ligne comme Simple Tax, H&R Block et TurboTax pour vous aider à produire votre déclaration en ligne. Ces programmes vous demanderont de répondre à des questions relatives à votre situation propre, vous guideront dans votre déclaration et veilleront à ce que vous remplissiez les bons formulaires.

Enfin, si tout ça vous dépasse, il n’est pas trop tard pour faire appel à un professionnel des impôts, mais la date limite pour produire votre déclaration est le 30 avril; alors, c’est le temps de vous y mettre.

Catégories
Impôts Investissez

Demandez à un expert : Quels sont les impôts que je dois payer sur mes placements Moka?

Pour la plupart des Canadiens, le 30 avril est la date limite pour produire leur déclaration de revenus de 2018. Mais pas de souci, nous sommes là pour vous aider à déterminer quels sont les impôts à payer sur vos placements, s’il y a lieu.

En fait, la somme d’impôt à payer dépend du type de compte d’investissement Moka que vous détenez. Nous offrons présentement des comptes non enregistrés, des régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et des comptes d’épargne libres d’impôt (CELI).

Vous n’êtes pas certain de savoir quel type de compte vous avez? Pas de problème! Vous n’avez qu’à cliquer sur votre objectif dans l’appli Moka et regarder juste en dessous du nom de l’objectif. Si vous avez plus d’un objectif, vous avez plusieurs comptes d’investissement Moka; assurez-vous de vérifier chacun d’eux.

Aller directement à :

Impôt à payer pour un compte non enregistré

Impôt à payer pour un CELI

Impôt à payer pour un REER

 

Quel impôt dois-je payer pour un compte de placement non enregistré?

Réponse courte : Vous payez de l’impôt uniquement sur les revenus générés par vos placements.

Réponse longue : Vous pouvez investir et retirer les sommes que vous voulez dans un compte non enregistré. Vous paierez de l’impôt uniquement sur les revenus générés par votre placement. Il existe trois types de revenus :

  1. Les dividendes sont les profits qu’une entreprise partage avec ses investisseurs. Si vous détenez des actions dans une entreprise qui verse des dividendes, vous gagnez une certaine somme d’argent pour chaque action de l’entreprise que vous détenez.
  2. Les intérêts sont de l’argent versé régulièrement à un taux précis, à titre de compensation pour prêter de l’argent à une entreprise (par exemple, en achetant des obligations). Dans le cas de votre compte Moka, des intérêts peuvent être versés pour des obligations et des titres du marché monétaire.
  3. Le gain en capital est le profit que vous réalisez lors de la vente de titres dans votre compte. Vous pouvez avoir un gain en capital ou une perte à la suite d’un retrait ou du changement de modèle de placement dans votre compte Moka puisque, dans les deux cas, des placements dans votre compte pourraient être vendus.

Aucune pénalité n’est imposée pour le retrait d’argent d’un compte de placement non enregistré. Mais n’oubliez pas que vous devrez payer de l’impôt sur tout gain en capital découlant de ce retrait. Comment ça fonctionne? Disons que vous déposez 100 $ dans votre compte. Votre argent est investi et croît pour devenir une somme de 105 $. Si vous décidez de retirer cette somme de 105 $, vous devrez payer de l’impôt sur le gain de 5 $ que vous avez réalisé en vendant votre placement. Sachez toutefois que seulement 50 % des gains en capital comptent à titre de revenus.

Si vous n’avez pas un compte de placement non enregistré avec Moka, vous avez alors soit un REER, soit un CELI. Ces comptes sont des comptes de placement enregistrés, ce qui veut dire qu’ils ont été mis en place par le gouvernement pour fournir certains avantages fiscaux afin de favoriser l’épargne et l’investissement. Il y a une limite à la somme que vous pouvez investir dans un CELI et un REER, et la pénalité en cas de retrait n’est pas la même pour les deux comptes.

 

Quel impôt dois-je payer pour un CELI?

Réponse courte : Vous ne payez pas d’impôt sur l’argent investi dans un CELI.

Réponse longue : Les comptes d’épargne libres d’impôt peuvent être utilisés pour épargner et investir. Comme le nom l’indique, l’argent se trouvant dans un CELI est libre d’impôt.

Cependant, il y a une limite à la somme que vous pouvez investir dans votre CELI chaque année. En 2019, la contribution maximale des Canadiens à un CELI était de 63 500 $. Il est important de noter que cette limite peut différer en fonction de votre âge et du nombre d’années où avez été résident du Canada. Si vous n’êtes pas certain de la contribution maximale que vous pouvez faire, veuillez vous adresser à un spécialiste en fiscalité.

Si vous excédez votre contribution maximale, une pénalité financière vous sera imposée. En l’occurrence, vous devrez payer un impôt correspondant à 1 % de l’excédent de contribution pour chaque mois, jusqu’à ce que vous retiriez la somme excédentaire ou deveniez admissible à une contribution maximale plus élevée. Par exemple, si vous avez contribué 100 $ de trop à votre CELI, vous devrez payer 1 $ par mois d’impôt jusqu’à ce que la situation soit corrigée.

Vous pouvez retirer l’argent d’un CELI sans payer d’impôt. Cependant, vos retraits auront des répercussions sur votre capacité de contribuer à votre CELI. De quelle façon? Imaginons que vous avez déjà fait la contribution maximale pour 2019. Si vous retirez de l’argent de votre CELI pour acheter quelque chose, mais que vous décidez finalement de ne pas faire cet achat, vous ne pourriez pas remettre cet argent dans votre CELI en 2019, parce que vous avez déjà fait la contribution maximale. Cependant, vous pourrez remettre cette somme dans votre CELI en 2020. Vous pouvez en apprendre plus au sujet des retraits d’un CELI ici.

 

Quel impôt dois-je payer pour un REER?

Réponse courte : Vous payez de l’impôt sur toute somme que vous retirez d’un REER.

Réponse longue : Considérez un REER comme un compte à impôt différé; votre argent y croît à l’abri de l’impôt, jusqu’à ce que vous le retiriez. En effet, toute somme que vous retirez d’un REER est considérée comme un revenu imposable. Lorsque vous retirez l’argent, notre dépositaire BBS Securities Inc. prélève automatiquement une partie de l’impôt à payer. Vous devrez tout de même déclarer le retrait dans votre revenu annuel et vous pourriez devoir payer de l’impôt additionnel, selon votre taux d’imposition marginal.

Il y a également une limite à la somme que vous pouvez investir chaque année dans un REER. Si vous excédez de plus de 2 000 $ la contribution maximale, une pénalité financière vous sera imposée. Pour 2019, vous pouvez verser le moindre des montants suivants, soit 26 500 $ ou 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente. Pour savoir combien de droits de cotisation non utilisés vous avez pour toute année, jetez un coup d’œil à l’Avis de cotisation de l’année précédente, à la page traitant des REER.

Vous pourrez accéder à tous vos documents fiscaux Moka sur votre appli. Vous trouverez votre Relevé annuel 2018 sous l’onglet Compte, Documents > Documents annuels > Relevé annuel. Si vous avez fait plus de 100 $ en revenu de fiducie, vous recevrez aussi un relevé T3.


Si vous avez des questions sur la façon de lire les documents d’impôt de Moka, faites-nous signe! Pour de plus amples renseignements concernant la production de votre déclaration de revenus, nous vous recommandons fortement de consulter un site Web du gouvernement ou un fiscaliste.

Vous avez d’autres questions que vous aimeriez poser à votre gestionnaire de portefeuille? Écrivez-nous à support@moka.ai.