Catégories
Économisez davantage

Les modes de transport alternatifs : bons pour vous, votre portefeuille et la planète

Les déplacements occupent une place importante dans nos vies. En choisissant de manière éclairée la façon dont vous vous déplacez du point A au point B, vous pouvez non seulement économiser des milliers de dollars par année, mais aussi contribuer à améliorer votre santé et celle de la planète.

Au Canada, le coût moyen lié à la possession d’une voiture – selon votre province de résidence et vos habitudes de conduite – représente environ 9 000 $ par année ou autour de 20 % du revenu après impôts du Canadien moyen. (Vous pouvez utiliser cet outil pour faire le calcul vous-même.) Les coûts liés à la possession d’une voiture comprennent la dépréciation de la voiture, de même que les frais d’assurances, d’immatriculation, de stationnement, d’entretien et d’essence. Vous essayez de trouver des façons de conserver davantage de votre argent durement gagné? Vous pourriez envisager certaines des options de remplacement de la voiture personnelle suivantes.

Embarque dans le bus, Auguste

Prenons l’exemple de Toronto, qui a le titre mensuel de transport le plus cher au pays, comme point de comparaison. En utilisant les transports en commun dans cette ville au lieu de conduire votre propre voiture, vous pourriez économiser de 6 000 $ à 11 000 $ par année. En prime, vous évitez les bouchons de circulation (merci, voie réservée au transport collectif!), contribuez à l’économie locale et pouvez utiliser votre temps de déplacement pour être plus productif. L’utilisation des transports en commun est également liée à des modes de vie plus sains.

C’est un taxi! C’est un Uber!… Non, c’est vous en déplacement!

Avec la popularité grandissante de services comme Uber et Lyft dans les villes canadiennes, il est important de ne pas oublier que l’utilisation exclusive de ce mode de transport vous coûtera plus cher que d’avoir une voiture. Mais bien entendu, prendre un Uber ou un taxi au lieu des transports en commun est pas mal plus agréable lorsque vous revenez du supermarché les bras chargés et qu’il fait – 30 °C ou que vous êtes en retard. Sans oublier que, contrairement à la voiture,  vous vous évitez les tracas d’avoir à trouver et payer un espace de stationnement, payer l’essence, etc.

Partagez la route… et la voiture

L’autopartage est une excellente solution de remplacement à la possession d’une voiture. Des services comme Car2go, ZipCar et Communauto vous offrent la possibilité de conduire une voiture uniquement lorsque vous en avez vraiment besoin. D’un point de vue financier, il s’agit d’une option avisée tant que vous ne l’utilisez pas pour parcourir plus de 20 000 km de route par an. De plus, la plupart de ces services proposent des tarifs qui comprennent l’essence, les assurances et même le stationnement!

Plus riche et en meilleure santé

Utiliser votre mode de transport intégré pour vous déplacer d’un endroit à l’autre vous fait économiser de l’argent et vous épargne le tracas de déblayer votre auto, en plus de vous aider à être en meilleure santé. Même si ce n’est pas l’option idéale pour les longs trajets ou les jours de météo extrême, le fait de vous déplacer à pied ou à vélo lorsque possible vous aidera à garder la forme. Même des déplacements à pied sur de courtes distances et de petits trajets à vélo contribuent à allonger votre espérance de vie, à réduire votre tension artérielle et à maintenir votre taux de bon cholestérol, le tout en vous mettant de bonne humeur – et votre compte de banque aussi.

Sur la route

Les Canadiens qui habitent dans des régions rurales ou de petites villes n’ont souvent pas accès à des modes de transport alternatifs, et la possession d’un véhicule peut donc s’avérer une nécessité de la vie. Si c’est votre cas, vous pouvez cependant réduire vos coûts de transport en optant pour un véhicule électrique (jetez un coup d’œil à ces subventions gouvernementales) ou pour un modèle de voiture moins coûteux, qui offre une meilleure efficacité énergétique et nécessite moins d’entretien.  Évitez d’acquérir une voiture usagée. Le covoiturage peut également être un excellent moyen pour augmenter vos économies. Pour des trajets de longue distance, des services comme Kangaride peuvent aussi être une solution intéressante.

Bon pour vous. Bon pour tout le monde.

Il devient de plus en plus clair que les changements climatiques sont bel et bien là. Si nous faisons chacun un effort pour réduire notre empreinte carbone, nous pouvons contribuer à faire de notre planète un meilleur endroit pour nous et pour les générations futures. Avec la plus grande accessibilité aux nouvelles technologies et la popularité grandissante de l’énergie renouvelable, choisir la façon dont nous nous déplaçons peut contribuer à changer les choses. Voici quelques statistiques intéressantes :

Prendre le train ou le métro permet de réduire de 76 % en moyenne l’émission de gaz à effet de serre par passager-kilomètre, comparativement à l’utilisation d’une voiture à un seul passager. Les systèmes légers sur rail en produisent 62 % moins.  Le transport par autobus en produit 33 % moins.  Se déplacer à pied ou à vélo ? 100 % moins!

Alors, lorsque vous planifierez votre prochain déplacement, choisissez intelligemment. Pour votre portefeuille et pour la planète.

Catégories
Économisez davantage

Économiser de l’argent : votre superpouvoir

Tout le monde peut être un superhéros lorsque vient le temps d’économiser de l’argent – et vous n’aurez même pas à acheter moins de cafés ou à squatter le divan de vos amis. Voici quelques trucs et conseils pour qu’économiser de l’argent devienne votre superpouvoir.

Rester en contact

La plupart des gens s’inscrivent à un forfait de cellulaire – et l’oublie ensuite. Cette pratique pourrait en fait vous coûter des centaines de dollars par année. Je vous recommande de magasiner pour votre forfait sur une base régulière. Regardez vos factures de cellulaire des trois derniers mois pour voir combien de temps d’appel, de données et d’utilisation en itinérance vous avez, par rapport au prix que vous payez. Si vous excédez les limites de votre forfait, ce pourrait être plus économique pour vous d’éliminer les frais d’utilisation excédentaire en optant pour un forfait plus coûteux dès le départ.  En fait, je suis passé dernièrement d’un forfait de 55 $ par mois à un forfait de 85 $ par mois, parce que ça veut dire que j’économiserai quand même au final sur les frais d’itinérance. N’oubliez pas que les forfaits varient d’une province à l’autre; si vous déménagez, mieux vaut magasiner pour un nouveau forfait local.

Se divertir

Je me suis abonné récemment à Sinemia, un service qui me permet de voir trois films par mois pour seulement 9,99 $. Vous pouvez voir un film régulier et un film iMax, VIP ou 3D, et le laissez-passer est valide dans de nombreux cinémas au Canada et aux États-Unis. Ils vous facturent le service pour toute l’année dès le départ, mais si vous allez voir au moins un film régulier par mois, vous économiserez. Si vous êtes en couple, je vous recommande d’acheter deux laissez-passer individuels (au lieu du laissez-passer de couple); vous aurez ainsi plus de flexibilité pour aller au cinéma.

Vous préférez rester à la maison? Partagez les frais d’un service d’abonnement avec vos colocs. Le forfait familial Spotify Premium peut être utilisé par toutes les personnes qui habitent à la même adresse, et il vous coûtera seulement 3 $ par mois si vous partagez les frais avec cinq autres personnes. (Si vous avez un compte personnel Spotify Premium, vous payez environ 10 $ par mois.) Jetez un coup d’œil à vos forfaits d’abonnement pour voir s’il y en a d’autres que vous pourriez partager avec des amis.

Se déplacer

Le transport en commun est peut-être l’option la moins chère, mais ça prend parfois deux fois plus de temps qu’en voiture.  Je trouve que les services d’autopartage, comme Car2Go, coûtent moins cher que de prendre un taxi ou Uber. De plus, à cause des places de stationnement désignées, c’est souvent plus pratique que de conduire votre propre voiture dans certaines grandes villes. Vous voyagez? Louez une voiture avec Turo. C’est un peu l’Airbnb des automobiles. Et ce qu’il y a de bien avec ce service, c’est que si vous voyagez au Canada, les frais de location comprennent une couverture d’assurance responsabilité civile de 2 000 000 $.

Sur la route

Lorsque je voyage, j’essaie de réduire mes dépenses en réservant mon hébergement à la dernière minute. Bien sûr, ce n’est pas aussi pratique que de tout planifier à l’avance, mais je réussis ainsi à réduire mes frais d’hôtel de 30 à 50 %. Pour profiter des meilleures économies, essayez de réserver votre hôtel le jour même. J’utilise l’appli HotelTonight comme référence pour les prix, mais je vérifie aussi sur Airbnb et je jette un coup d’œil à Expedia, Hotels.com ou  Hotwire avant de choisir un endroit. Si vous voyagez pour le travail (et êtes moins sensible au prix), sachez qu’après avoir réservé 10 nuitées avec Hotels.com, vous obtenez une 11e nuitée gratuite, que vous pourrez utiliser ultérieurement lorsque vous voyagerez avec votre budget personnel.

Gagner pour économiser 

De nombreuses entreprises ont des programmes de référence qui vous permettent d’économiser, ou de gagner de l’argent. Uber, par exemple, a un programme qui vous permet de gagner des crédits pour des courses en référant des amis au service. Avec Moka, vous pouvez donner 5 $ et gagner 5 $ chaque fois que vous référez un ami. Nous vous aidons à gagner de l’argent sonnant et à l’investir automatiquement, afin que vos épargnes puissent croître.

Vous pouvez également gagner de l’argent pendant que vous voyagez (ou que vous dormez sur le divan d’un ami), si vous louez avec Airbnb votre chambre ou votre appartement. Être un hôte demande un peu de préparation (je vous recommande d’acheter des draps et serviettes supplémentaires), mais c’est un moyen facile de gagner de l’argent en extra. Comme j’accepte uniquement des invités dont les comptes sont vérifiés et qui ont d’excellentes évaluations, mon expérience à titre d’hôte a été excellente. J’ai eu ma première réservation dans les 12 heures suivant l’affichage de mon offre. Vous pouvez faire un essai en enregistrant votre logement.

Que faites-vous pour économiser de l’argent? Nous aimerions connaître vos trucs et conseils.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Le guide facile du budget pour les gens qui détestent faire un budget

Bon, vous détestez faire un budget. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a moyen de détester ça un peu moins. Vous ne me croyez pas? Voici mon guide facile du budget pour les gens qui préféreraient faire n’importe quoi d’autre.  Essayez-le.

1re étape : Déterminez vos besoins

Cette première étape exige que vous preniez un rendez-vous avec vos relevés bancaires. Choisissez une journée pluvieuse (eh oui, vous pouvez regarder la télé en même temps).

Pour déterminer combien d’argent vous avez besoin, sortez vos relevés de carte de crédit et de carte de débit des deux ou trois derniers mois et observez vos dépenses.

Combien d’argent avez-vous besoin de dépenser chaque mois? Les frais de logement, de nourriture et d’électricité sont non négociables. Un accès Internet décent, un forfait de téléphone, les frais de transport, les assurances et les remboursements de prêt peuvent aussi compter comme des nécessités.

Ensuite, sortez un calendrier des mois passés et écrivez-y ce que vous avez payé pour des nécessités à des jours précis.

Cet exercice simple vous donne une idée du moment où votre argent sort habituellement de votre compte. Ainsi, vous savez quelles sont les dépenses à prévoir à la fin de votre cycle de paie. Cet exercice vous permet également d’observer des habitudes de dépenses; par exemple, à quelle fréquence vous passez au supermarché et le montant moyen que vous dépensez à chacune de vos visites.

La version abrégée

Laissez tomber le calendrier et dressez simplement une liste des dépenses qui représentent ce dont vous avez besoin pour un mois. Additionnez ces chiffres. Oui, bien sûr, vous pouvez utiliser une calculatrice.

2e étape : Déterminez ce qui reste

Cette étape nécessite quelques soustractions simples. Prenez la somme que vous recevez chaque mois (truc : jetez un coup d’œil à votre chèque de paie), soustrayez la somme dont vous avez besoin pour les nécessités, et voilà.

(L’argent que vous faites) – (l’argent dont vous avez besoin) = l’argent en extra

Vous pouvez dépenser l’argent qui reste sur tout ce que vous voulez. Ce n’est pas vraiment à ce genre de liberté que vous pensez lorsque vous entendez le mot « budget », n’est-ce pas?

Astuce de pro

Considérez que vous payer en premier (c.-à-d. épargner) est une nécessité. Essayez de faire un dépôt hebdomadaire avec Moka et de mettre de côté au moins 10 % de ce que vous gagnez. Oh, et si vous êtes pigiste ou travailleur autonome, n’oubliez pas de mettre de l’argent de côté pour l’impôt aussi.

3e étape : Dépensez ce qui reste, si vous le voulez

Cette dernière étape est la plus agréable : vous pouvez dépenser autant que vous le voulez de l’argent en extra. Lattes hors de prix, séances d’entraînement de luxe, billets de concert, et on en passe : à vous de choisir.

Il ne vous reste pas beaucoup d’argent en extra? C’est peut-être le rappel dont vous avez besoin pour demander une augmentation ou éliminer les dépenses récurrentes non nécessaires, comme d’anciens abonnements ou des frais bancaires étonnamment élevés. Bien sûr, ça peut prendre quelques mois avant que vous puissiez vous offrir quelque chose que vous voulez vraiment, mais vous ne vous retrouverez plus jamais à avoir de la difficulté à payer votre facture d’électricité si vous suivez ce budget. De plus, vous éviterez d’accumuler des dettes et les frais d’intérêts élevés qui les accompagnent.

Vous devez simplement ne pas oublier d’arrêter de dépenser lorsque l’argent en extra est épuisé.  Essayez de garder un compte simple de chaque achat agréable (c.-à-d. non nécessaire) que vous faites et, lorsque vous arrivez près du total, vous saurez qu’il est temps de ralentir.

La version raccourcie

Pour une solution automatisée, ouvrez un compte bancaire supplémentaire. Chaque fois que vous recevez votre paie, transférez l’argent en extra dans ce compte et laissez l’argent pour vos nécessités dans votre compte initial.

Ce qui veut dire que vous aurez une carte réservée aux dépenses agréables et une réservée aux nécessités. Assurez-vous que tout paiement préautorisé soit appliqué au bon compte, et vous voilà avec une solution toute simple qui s’occupe de votre budget pour vous.

C’est tout

Vous voyez, ce n’était pas si difficile, non? Un budget, ce n’est qu’un plan indiquant la façon dont vous allez utiliser votre argent pour pouvoir faire le plus de choses possible.  Si votre objectif est que votre plan vous permette d’avoir tout de même de la flexibilité et du plaisir, cette approche simple est une excellente façon de faire une pierre deux coups.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Comment éliminer votre dette d’études bien avant le temps

Vous n’êtes pas obligé de vivre pour toujours avec ce fameux prêt étudiant. Vous pouvez dire adieu à votre prêt, et bonjour à une vie sans dette.

Dans mon rôle de coach en finances personnelles, j’ai pu voir beaucoup de mes clients rembourser leurs dettes plus rapidement qu’ils n’auraient cru possible de le faire. En fait, une de mes clientes a remboursé son prêt étudiant huit ans avant son échéance, en appliquant certains de mes conseils. Ça vous intéresse? Voici comment vous pouvez en finir pour de bon avec vos dettes.

Mettez de l’argent de côté

La première étape pour rembourser votre dette d’études commence en fait par épargner pour les mauvais jours.  Quelle que soit votre situation, il arrivera toujours un moment où vous aurez besoin d’un petit extra pour vous sortir d’une situation financière urgente. Si vous n’avez pas d’argent de côté, vous aurez peut-être besoin d’un prêt d’urgence. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir un fonds d’urgence : vous voulez rembourser vos dettes, pas en récolter d’autres!  Pour commencer à vous attaquer dès que possible à votre prêt étudiant, mettez de côté l’équivalent d’au moins un mois de vos dépenses de base courantes, y compris vos frais de logement, d’épicerie, de transport et des services publics (téléphones et électricité).

Quoi faire : L’un des moyens les plus faciles de mettre rapidement de côté votre coût de vie pour un mois consiste à vous donner le défi d’éliminer une catégorie précise de dépenses pour une certaine période. Dernièrement, mon conjoint et moi n’avons pas mangé à l’extérieur pendant un mois, et avons pu ainsi mettre de côté une somme importante dans notre fonds d’urgence.

Ouvrez votre feuille de calcul

La façon la plus rapide d’éliminer ce prêt étudiant, c’est de lui donner tout ce que vous avez! Ce qui demande de sérieuses discussions avec vous-même au sujet de vos dépenses. De combien d’argent avez-vous vraiment besoin pour vivre? On pense ici au loyer, aux factures de téléphone et d’électricité, aux frais de transport, de même qu’aux articles pour la maison et l’épicerie de base. Soustrayez maintenant ces dépenses essentielles de votre revenu mensuel. Ce qu’il vous reste? C’est ce que vous pouvez vraiment consacrer au remboursement mensuel de votre dette.

Quoi faire : Utilisez un modèle de budget mensuel à base zéro afin d’allouer un montant en dollars à vos dépenses de coût de vie de base, et consacrez ensuite ce qui reste de votre revenu mensuel au remboursement du solde de votre dette.

Priorisez les paiements

Tous les prêts ne sont pas égaux… En fait, les prêts du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral, de même que les prêts d’institutions privées présentent des taux d’intérêt et des modalités de remboursement différents. Des taux d’intérêt élevés s’accumulent rapidement et peuvent accroître considérablement la taille de votre dette en très peu de temps. C’est pourquoi il est essentiel de créer un plan de remboursement qui réduit au minimum les sommes en intérêt que vous versez : vous épargnerez ainsi de l’argent et sortirez plus rapidement de vos dettes.

Quoi faire : Évitez que les frais d’intérêt élevés s’accumulent en remboursant en premier les prêts ayant des taux d’intérêt plus élevés. En général, les prêts contractés auprès de prêteurs privés ou les marges de crédit ont un taux d’intérêt plus élevé (sans compter que les frais d’intérêt ne sont pas déductibles d’impôts). C’est donc un bon point de départ. Ensuite, comparez les taux d’intérêt de vos prêts aux deux paliers de gouvernement.

Restez modeste

Vous devez bien sûr célébrer vos succès financiers, mais vous n’êtes pas obligé de les célébrer en flambant votre chèque de paie en entier!  Les gens tombent souvent dans le piège de l’inflation du style de vie, en dépensant plus d’argent lorsque leur revenu augmente. Essayez d’éviter de faire cette erreur en gardant un coût de vie peu élevé, même si votre revenu augmente avec le temps. Si vous décrochez un emploi dès la fin de vos études, ne changez pas de manière importante (et coûteuse) votre style de vie. Vous vous retrouverez avec plus d’argent au bout du compte si vous remboursez vos dettes en premier.

Quoi faire : Évitez de succomber à la tentation de vous lancer dans de grosses dépenses, comme l’achat d’une nouvelle télé ou d’une voiture. Si vous avez un coloc, continuez à cohabiter ensemble encore un petit bout de temps, ce qui pourrait vous faire économiser des milliers de dollars.  N’oubliez pas que l’objectif, c’est de rembourser vos dettes d’études.

 

Rembourser rapidement ce fameux prêt étudiant exige des efforts, mais le plus tôt vous commencerez, le mieux ce sera. Bâtissez un fonds d’urgence, planifiez, priorisez et gardez un style de vie modeste, afin de pouvoir consacrer plus d’argent au remboursement de votre prêt étudiant et de vous retrouver sans dette, pour toujours.

 

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Si le temps, c’est de l’argent : est-ce que je peux avoir les deux?

Le temps, c’est de l’argent. Vous avez bien sûr déjà entendu cette expression. Mais vous êtes-vous déjà arrêté pour réfléchir à sa signification?

Pour les chercheurs en gestion du temps comme Brad Aeon, il s’agit d’une idée passionnante. En fait, Aeon voit le temps et l’argent comme les deux côtés d’une même médaille. Il envisage l’expression comme une équation mathématique : si le temps, c’est de l’argent, alors l’argent, c’est du temps. Après tout, explique-t-il, si vous recevez un chèque de paie pour les heures que vous avez passées à travailler, vous dépensez au fond des heures de votre vie chaque fois que vous faites un achat.

Alors, comment pouvons-nous manipuler l’équation de manière à profiter au maximum de la vie? Comme le temps et l’argent sont intimement liés, il est logique que le fait de gérer votre temps puisse vous aider à maîtriser vos finances.

Aeon applique une méthode minimaliste de gestion du temps : « Tout ce qu’il vous faut, c’est un horaire et une liste de choses à faire ». Et sa façon d’aborder les finances personnelles est similaire. « Lorsque je décide quoi faire avec ma journée ou mon argent, je me demande toujours : est-ce que ça va me rendre heureux à long terme? Si ça ne contribue pas à mes objectifs, ça ne vaut pas le coût. »

Comment puis-je épargner plus d’argent?

En théorie, dépenser (ou épargner) afin d’atteindre nos objectifs est une excellente chose, mais nous faisons tous des erreurs. Une bonne façon de vous assurer de rester sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs consiste à faire le suivi de vos finances. « Vous savez comment, à la fin de certaines journées, vous vous dites : je n’ai pas vu la journée passer!Les secondes se sont tout simplement envolées! Eh bien, il peut se produire la même chose avec l’argent si on ne garde pas un œil sur nos dépenses », explique Aeon. Il fait donc le suivi de toutes ses transactions pour s’assurer qu’il dépense sur les choses qui le rendent vraiment heureux. Faire le suivi de vos dépenses vous permet de voir clairement où va votre argent et vous aide à faire concorder vos dépenses et vos objectifs.

Vous pouvez aussi vous donner un coup de main en vous fixant plusieurs petits objectifs à court terme. En effet, épargner une somme importante peut nous sembler très intimidant. Aeon explique que ça peut s’avérer particulièrement difficile pour les gens qui ont tendance à accorder une grande importance à l’escompte du temps ou, autrement dit, à dévaluer les récompenses qu’ils recevront dans un avenir plus lointain. Si c’est votre cas, vous avez peut-être de la difficulté à atteindre vos objectifs d’épargne, parce que vous serez plus enclin à opter pour une gratification immédiate plutôt que pour une récompense à long terme.

Heureusement, vous pouvez vous faciliter la vie en vous fixant plusieurs objectifs plus petits, qui seront plus faciles à atteindre (1000 $ par mois, par exemple), au lieu de stresser pour épargner un gros montant (comme 1 200 $ d’ici la fin de l’année). « Les petites victoires vous donnent la motivation nécessaire pour continuer », affirme Aeon.

Respecter une routine peut aussi être une autre façon de garder vos finances en bon ordre. Aeon explique que les petites choses que l’on fait de façon répétée peuvent entraîner des résultats extraordinaires. De grandes choses peuvent être réalisées en additionnant les petits gestes.

« Au cégep, j’épargnais 50 $ par mois. Ça ne semble pas beaucoup, mais avec les années, c’est devenu une somme importante. C’est ce qui fait la beauté des routines : elles nous simplifient la vie. Pour la plupart des gens, ça fonctionne d’épargner en mettant en place une routine. » L’automatisation de votre épargne est un excellent moyen d’instaurer une routine dans vos finances.

Comment puis-je économiser plus de temps?

Faire le suivi de vos dépenses, vous fixer des objectifs financiers à court terme et adhérer à une routine d’épargne sont des techniques faciles pour vous aider à garder le contrôle de vos finances, mais, au bout du compte, le temps a plus de valeur que l’argent. « Vous devez atteindre un équilibre qui vous convient, entre dépenser de l’argent et épargner du temps », explique Aeon.  

Dans certains cas, il vaut mieux dépenser qu’économiser. Pensez aux choses que vous détestez faire et demandez-vous s’il existe une façon de racheter ces moments. Faire la lessive? Cuisiner? Faire le ménage? Si vous pouvez vous permettre de payer quelqu’un d’autre pour faire certaines de ces activités, vous pourrez dégager plus de temps dans votre horaire pour faire ce qui vous rend heureux.

C’est pourquoi investir pour avoir plus de temps s’avère un choix judicieux. « En Amérique du Nord, si l’on n’est pas occupé, on est considéré comme paresseux, ou bien on commence à se sentir coupable. Mais, malgré la pression sociale qui veut qu’on soit constamment en train de faire quelque chose, je crois que c’est bien pour les gens d’acheter du temps, si ça veut dire qu’ils auront plus de minutes à consacrer à ce qu’ils aiment », affirme Aeon.

En fait, Ashley Whillans, chercheuse à l’Université Harvard, a découvert que les gens étaient plus heureux lorsqu’ils s’achetaient du temps en sous-traitant des tâches. Que vous dépensiez pour un service de buanderie, une livraison de paniers repas ou même un aspirateur robot, acheter du temps peut s’avérer un bon investissement dans votre bonheur.

Maintenant, vous pensez peut-être que le moyen le plus facile d’atteindre vos ambitieux objectifs financiers est d’obtenir une augmentation de salaire. Mais gagner plus d’argent ne veut pas nécessairement dire que vous en épargnerez plus : une hausse de salaire peut signifier des journées plus longues, et le stress qui les accompagne. Si vous êtes stressé, il est possible que vous preniez des décisions financières irresponsables, comme vous offrir une thérapie de magasinage. « Si vous allez magasiner pour décompresser, ça coûte de l’argent. Et cet argent que vous dépenserez provient de vos plus longues heures de travail; c’est une sorte de cercle vicieux », explique Aeon. Vous travaillez plus, mais vous avez besoin d’un revenu plus élevé pour vous sentir bien, ce qui veut dire moins d’argent à mettre de côté. Il est important d’épargner de l’argent, mais il est aussi important d’épargner du temps pour vivre. Si vous pouvez atteindre un équilibre entre les deux, c’est le meilleur des mondes.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Une guimauve tout de suite, ou deux plus tard? Votre réponse en dit long sur vous.

Notre relation au temps peut avoir une influence considérable sur la façon dont nous gérons nos guimauves – et notre argent. Je m’explique.

À la fin des années 60, Walter Mischel, psychologue à l’université Stanford, a réalisé une expérience ingénieuse connue aujourd’hui sous le nom de test de la guimauve. Pour étudier le phénomène de la gratification différée, il a demandé à des enfants d’âge préscolaire de faire un choix : avoir tout de suite une guimauve ou attendre 15 minutes et en avoir deux.

Des décennies plus tard, des études de suivi ont constaté que les enfants qui avaient attendu d’avoir les deux guimauves avaient mieux réussi dans la vie. Cette expérience est la preuve que les bonnes choses viennent à qui sait attendre… En effet, les personnes qui, enfants, avaient attendu d’avoir les deux guimauves présentaient, une fois adultes, de meilleurs résultats scolaires, moins de risque de se droguer et un meilleur indice de masse corporelle.

Mais, quel est le rapport entre les guimauves et l’argent ou la gestion du temps, me direz-vous? Cette expérience simple a amené les chercheurs à s’intéresser au concept de l’escompte du temps ou préférence temporelle, selon lequel certaines personnes ont tendance à considérer une récompense comme ayant moins de valeur si elle leur est donnée à un moment plus éloigné dans le temps. Pour une personne qui accorde une grande importance à l’escompte du temps, deux guimauves dans 15 minutes sont moins intéressantes qu’une guimauve tout de suite. Pour elles, la deuxième guimauve ne vaut pas le coût d’attendre 15 minutes. Mais pour celles qui attendent, deux guimauves valent ce temps d’attente additionnel.

 

Scénario un Scénario deux
Coût = attente 0 minute 15 minutes
Profit = guimauve 1 guimauve 2 guimauves

L’escompte du temps présente d’énormes répercussions sur la façon dont les gens gèrent leur horaire de même que leurs finances.

Transposons les friandises en argent : est-ce que vous choisiriez 10 $ aujourd’hui ou 100 $ le mois prochain? Si pour vous l’escompte du temps est important, vous choisirez probablement le 10 $. Cette préférence peut ne pas vous sembler très importante, mais elle aura un impact considérable sur vos finances (et votre vie) au fil des ans.

Imaginez un instant que quelqu’un vous donne chaque mois le choix entre 10 $ maintenant et 100 $ le mois suivant? Si pendant une année vos choix se font en tenant compte de l’escompte du temps (c’est-à-dire choisir le 10 $), vous gagnerez 120 $. Mais si vous attendiez chaque mois, vous pourriez faire 1 200 $ d’ici la fin de l’année.

L’escompte du temps peut rendre difficile l’épargne, parce que l’avenir semble toujours lointain, et peut aussi avoir des répercussions importantes sur votre qualité de vie. L’an dernier, je me suis rendu en Afrique du Sud avec une équipe de chercheurs pour étudier une forme d’escompte du temps, en banlieue du Cap. Les résultats préliminaires de notre recherche suggèrent que les personnes axées vers l’avenir sont plus susceptibles d’échapper à la pauvreté que les personnes qui accordent une plus grande importance à l’escompte du temps.

Vous êtes une personne de type guimauve? Pas de souci. Il existe un moyen simple de gérer votre vie et vos finances de manière à améliorer votre épargne : rapprocher l’avenir du présent.

Ne vous inquiétez pas. Aucun voyage dans le temps ne sera nécessaire. Pour rapprocher l’avenir du présent, c’est tout simple : vous n’avez qu’à vous fixer des objectifs intermédiaires. Par exemple, si votre objectif est de mettre de côté 20 000 $ pour la mise de fonds d’une maison, commencez modestement. Fixez-vous plusieurs petits objectifs mensuels qui sont faciles à atteindre. Ces petites victoires seront gratifiantes et vous donneront la motivation nécessaire pour continuer à vous rapprocher de votre objectif final.  

En fait, cette technique peut faciliter l’épargne pour tout le monde, peu importe votre opinion au sujet des guimauves.

Catégories
Économisez davantage

Conseils pour épargner avant de perdre tout espoir et d’aller vivre dans le fond des bois

La vie coûte trop cher et vous n’avez rien dans votre compte de banque? Voici une lecture qui risque de vous intéresser.

Pour faire grimper le solde de votre compte, n’allez pas vendre un rein sur le marché noir. (C’est illégal, voyons.) Ne vous fiez pas à la loto. (Rien de sûr là-dedans.) Et ne dites pas adieu à la société moderne (et à toutes les dépenses qui viennent avec elle) en disparaissant dans le fin fond de la forêt canadienne pour passer le reste de vos jours dans la solitude, à vous nourrir de fruits sauvages en parlant aux arbres.

Vous pouvez commencer à conserver davantage de vos dollars durement gagnés en apportant quelques petits changements à la façon dont vous gérez votre argent. Voici quelques conseils simples pour épargner davantage cette année.

CIAO, LES CLUBS

Surveillez vos abonnements. Bien sûr, c’est cool de faire partie du club, mais vous n’avez pas à être membre de chacun. Les services d’abonnement sont attrayants, parce qu’ils ont l’air d’un luxe qu’on peut s’offrir, mais 12,99 $ par-ci, 34,34 $ par-là – le tout grimpe rapidement. Jetez un coup d’œil à vos relevés bancaires pour obtenir le portrait complet de ce que vous payez chaque mois, des livraisons de paniers repas à l’abonnement au gym en passant par les services de streaming. Il y a des choses dont vous pouvez vous passer? Désabonnez-vous.

LUNCHS PRATIQUES

Préparez-vous un lunch au lieu d’en acheter un. Du moins, à l’occasion. Bien sûr, vous êtes occupé. La dernière chose dont vous avez envie est de vous cuisiner un souper, pour pouvoir amener les restes au bureau pour un autre #lunchtristounet? Pas de problème. Certains soirs, ce n’est tout simplement pas possible de cuisiner, alors ne culpabilisez pas avec ça.  Mais il y a quelques petites choses que vous pouvez faire pour vous aider. La fin de semaine, essayez de préparer une grande quantité d’un repas que vous aimez (du chili par exemple, ou de la soupe ou de la lasagne) et congelez-en des portions individuelles. Vous n’aurez donc qu’à ouvrir le congélo pour prendre votre lunch lorsque le temps vous manque pendant la semaine. Ou s’il y a de la place dans le frigo au bureau, mettez-y les ingrédients dont vous aurez besoin pour vous préparer une salade simple ou un sandwich pendant votre heure de lunch. En prime : vous vous retrouverez probablement à manger des lunchs plus sains aussi.

COURBE D’APPRENTISSAGE

Personne ne s’attend à ce que vous sachiez tout, mais rien ne vous empêche d’apprendre une nouvelle technique si ça peut vous aider à épargner. Pensez à Internet. Vous voulez savoir comment repriser un trou dans un chandail ou réparer une vieille machine à laver bruyante? Vous n’avez qu’à aller sur YouTube. Vous avez l’habitude de vous offrir une manucure chaque mois? De payer un extra pour vous faire raser chez le barbier? Ou d’utiliser les services d’un entraîneur personnel au gym? Essayez de vous renseigner sur un forum Reddit pour avoir des conseils et essayer de le faire vous-même avant de sortir votre portefeuille.

LE PLAISIR DE L’AUTOMATIQUE

Mettez en place des transferts hebdomadaires ou mensuels automatiques dans votre compte d’épargne. Vous pouvez également essayer une application comme Moka, qui arrondit automatiquement vos achats pour investir votre monnaie, afin de faire croître vos épargnes. Lorsque vous automatisez votre épargne et vos investissements, vous n’avez besoin de prendre qu’une seule fois la décision d’agir de manière responsable. Vous laissez ensuite le temps faire son travail. Et vous vous remercierez lorsque vous jetterez un coup d’œil à votre compte quelques mois plus tard. Croyez-nous : c’est un plaisir d’être agréablement surpris (et non pas paniqué) à la vue de notre solde.

ACHETER FUTÉ

Bien sûr, il vous faut certaines choses pour avancer dans le monde. S’habiller pour le travail n’est pas donné, ni la technologie dont vous avez besoin pour vous connecter avec un réseau professionnel. Vous pouvez toutefois commencer à être un peu plus sélectif quant à l’endroit et au moment où vous faites ces achats. Soyez à l’affût des soldes de vos marques de vêtements préférées, achetez des appareils électroniques remis à neuf et, lorsque possible, optez pour des produits génériques offerts à meilleur prix. Parlant de trucs…

L’HEURE DU GRAND MÉNAGE

Vendez les trucs dont vous ne vous servez pas. De nombreuses personnes adoptent le minimalisme, ou au moins apprennent à plier leurs vêtements selon la méthode KonMari, mais l’essence de ce style de vie n’est pas nécessairement d’avoir moins de choses. Il s’agit plutôt de posséder seulement des choses que vous aimez. Les choses que vous avez ne devraient pas provoquer de la culpabilité (parce qu’elles étaient trop chères ou que vous ne les utilisez pas assez souvent). Si vous vous sentez coupable à cause de cette guitare dont vous ne jouez jamais ou de ce vélo de montagne que vous n’utilisez jamais, vendez-les.

AMIS ET ÉCONOMIES

Vous savez que les soupers et les cocktails sont moins chers à la maison, mais vous n’avez pas à dire adieu à votre vie sociale si vous décidez de ne pas sortir. Organisez un potluck avec vos amis ou, si ce n’est pas leur genre de cuisiner, planifiez un party de bouteilles, où chacun apporte une boisson différente. Vous pourrez jouer au barman à tour de rôle, et vous n’aurez pas de pourboire à laisser. En plus, en recevant, vous vous retrouverez probablement avec les restes… Si recevoir n’est pas votre truc, optez pour un restaurant Apportez votre vin. En achetant une bouteille en route, votre addition de restaurant n’en sera que plus agréable.

En fin de compte, épargner plus (c’est-à-dire dépenser moins) se résume à être honnête à propos de ce qui compte pour vous. Vous ne devriez pas dépenser sur tout, mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas dépenser du tout. Réfléchissez à vos priorités. Bien sûr, se payer une soirée au cinéma (popcorn compris) coûte cher, mais si c’est ce qui vous rend heureux, pourquoi le bannir de votre budget? Essayez ces trucs et adoptez ensuite ceux qui fonctionnent le mieux pour vous. Épargner peut être tellement simple que vous ne verrez pas la différence – jusqu’à ce que vous receviez votre relevé bancaire. Alors, SVP, ne laissez pas le monde derrière vous pour aller vivre dans un tronc d’arbre sans WiFi. Vous pouvez y arriver.

Catégories
Économisez davantage

Demandez à un expert : Je flambe toujours ma paie. Pourquoi je ne peux rien mettre de côté?

Vous avez l’impression de ne pas pouvoir épargner de l’argent, même avec un bon salaire? La mauvaise nouvelle : vous prenez parfois des décisions financières irrationnelles. La bonne nouvelle : vous êtes humain. Il y a une raison parfaitement logique pour laquelle vous faites ça, et il existe une solution simple.

De nombreux modèles économiques sont fondés sur l’idée que nous sommes des individus parfaitement rationnels, qui font toujours les meilleurs choix. Mais la recherche (et la vie en général) prouve le contraire. Il nous arrive de faire des erreurs de jugement parce que nous procédons à des raccourcis mentaux.

L’un de ces raccourcis est connu sous le nom de biais de disponibilité. L’idée derrière ce biais est que nous avons tendance à utiliser l’information immédiatement disponible à l’esprit pour prendre une décision.

Voici un exemple simple de la façon dont un biais de disponibilité peut entraîner de mauvaises décisions financières : imaginez Joey, un humain irrationnel tout comme vous, qui a 1 000 $ dans son compte chèques. Lorsqu’il voit une paire de chaussures à 200 $, il décide de les acheter. Après tout, se dit-il, il a beaucoup plus d’argent que ça dans son compte chèques. Sauf que Joey ne regarde pas le portrait d’ensemble. Il regarde le solde de son compte, mais oublie le fait qu’il doit payer son loyer de 800 $ le lendemain.

Le cas de Joey n’est pas unique. La plupart des gens ont l’impression d’être plus riches qu’ils ne le sont lorsqu’ils ont de l’argent dans leur compte de banque, comparativement aux moments où ces fonds sont bas. La facture de carte de crédit que vous allez recevoir et celle de téléphone qui arrivera le mois prochain? Elles ont un impact beaucoup moins important sur vos décisions que le solde que vous voyez dans votre compte chèques.

Heureusement, il existe un moyen simple de prévenir certaines de ces décisions irrationnelles pour lesquelles nous semblons programmés. C’est ce qu’on appelle se payer en premier, et c’est très simple : il suffit de mette de côté une partie de votre revenu à chaque paie. Se payer soi-même en premier peut aussi être considéré comme une méthode d’épargne systématique pour l’avenir.

Que vous décidiez de mettre cet argent dans un compte d’épargne ou un compte d’investissements importe peu; l’important, c’est que vous le sépariez de votre compte chèques où vous faites vos transactions quotidiennes. Si l’argent n’est pas dans votre compte chèques, il est plus difficile d’y accéder et vous serez moins tenté de le dépenser.

Le fait de vous payer vous-même en premier vous permet de faire croître votre épargne de manière systématique avec le temps. C’est aussi une excellente façon de garder le contrôle de vos finances. Toute personne qui a un revenu peut adapter la méthode à ses besoins.

Alors, combien devriez-vous mettre de côté? Ça dépend de votre situation, y compris de votre revenu, de vos dépenses et de vos dettes. Les experts recommandent généralement d’épargner de 10 à 20 % de ce que vous gagnez. Pour faciliter les choses, vous pouvez demander à votre employeur ou à votre banque de faire des transferts automatiques à partir de chaque paie. Vous pouvez aussi mettre de l’argent de côté automatiquement en utilisant Moka, qui arrondit vos transactions quotidiennes et investit votre petite monnaie dans un portefeuille diversifié.

Peu importe la façon que vous choisissez de vous payer en premier, plus vous commencerez tôt à le faire, mieux vous serez préparé pour l’avenir!