Catégories
Dépensez moins

Cinq moyens d’échapper au froid (à petit prix) cet hiver

Vous pensez que voyager l’hiver est hors de prix? Pas si vite. Vous n’avez pas besoin de supporter la neige cette année si vous êtes prêt à être un petit peu économe pendant que vous voyagez. Il existe de nombreuses façons de prendre du soleil sans dépenser plus que ce que vous pouvez vous permettre. Voici comment vous offrir une escapade hivernale.

Pourquoi pas l’Europe?

Soyons réalistes. Il fait froid au Canada. Et toute température au-dessus de 0 °C peut sembler tout simplement tropicale en plein hiver. Si vous aimez explorer les villes, visitez la péninsule ibérique – pensez à Lisbonne au Portugal et Barcelone en Espagne – où la température hivernale est de 30 °C supérieure à celle de Montréal. Certaines îles – Madère, Crête et Malte – restent aussi ensoleillées pendant tout notre hiver canadien. Et le plus génial? Vous profiterez de tarifs hors saison. En prime : Vous éviterez les mégafoules de l’été.

Une plage est une plage

Si vous avez envie d’un endroit tropical, mais ne voulez pas faire exploser votre budget, évitez les principales destinations soleil. Des vacances à une plage réputée comme Cancún peuvent faire mal au portefeuille, mais des villes moins connues au Mexique comme Troncones vous offriront le même soleil, à moindre coût. (Soyez seulement prêt à faire un plus long trajet à partir de l’aéroport!)Et vous économiserez encore plus si vous ne tenez pas mordicus à une chambre avec vue sur la mer. De toute façon, un hébergement à quelques rues de la plage vous laissera plus d’argent pour des margaritas.

Faites comme les gens du coin

Oubliez les hôtels chics. Louez une chambre en ville où vous pourrez découvrir ce que c’est vraiment que de vivre dans un paradis d’hiver. Les gens qui louent leur maison sur des sites comme Airbnb peuvent vous faire éviter les pièges à touristes et partager avec vous des idées pour vous amuser à peu de frais. Imaginez que vous réservez une chambre à Bridgetown, à la Barbade, que vous apprenez que votre hôte est propriétaire d’un club et qu’elle vous invite à y passer la soirée avec ses amis le samedi soir? Vous pourrez voir le côté authentique de l’endroit lorsque vous êtes avec des gens qui y vivent à temps plein, en plus de pouvoir économiser sur les restaurants en vous préparant des repas dans ce nouveau chez-soi loin de chez-soi. Et si vous avez vraiment envie de vivre cette vie de luxe (ah, les piscines à débordement…), un laissez-passer d’une journée vous donnant accès aux installations d’un hôtel devrait vous coûter moins cher qu’un hébergement d’une nuit.

Profitez des aubaines de la semaine d’après Noël

Dans le temps des fêtes, réserver à la dernière minute peut vous faire économiser! En fait, selon le site de voyages abordables Skyscanner, les vols internationaux sont 14 % moins chers pendant la semaine des soldes d’après Noël. Recherchez les rabais offerts par les principaux transporteurs aériens et saisissez le tout-inclus à meilleur prix que vous pouvez trouver. Vacances Air Canada offre déjà jusqu’à 50 % de rabais cette année pour ses soldes des fêtes, et Air Transat, Sunwing et WestJet ont tous annoncé des soldes d’après Noël au cours des dernières années, alors restez à l’affût.

Nouvelle année, nouvelle destination

C’est tentant de s’échapper de la frénésie de Noël et du Nouvel An, mais sachez que les vols coûtent moins cher en janvier ou février qu’en décembre. Bien sûr, ce ne sera pas facile de voir les Stories Instagram de tout le monde à Tahiti pendant que vous êtes enseveli sous la neige, mais chacun son tour! Lorsque tout le monde sera de retour au boulot, vous vous envolerez pour le Costa Rica pour nager avec les tortues, à une fraction du prix. En plus, vous pourrez profiter de tous les conseils sur ce qu’il y a à faire là-bas, grâce à vos amis qui en reviennent.

Petit conseil en prime : Plus vous planifierez les dépenses que vous ferez (et celles que vous ne ferez pas!), plus vous profiterez du temps que vous passerez à votre destination. Pendant que vous êtes en vacances, vous devez prendre une pause de tous les facteurs de stress de votre quotidien. Si vous avez bien planifié, vous n’aurez pas à réfléchir à ce que vous pouvez vous permettre pendant que vous êtes sur place. En plus, le fait d’avoir fait un budget et de le respecter réduira le stress du retour à la maison (parce que vous n’attendrez pas une épouvantable facture de carte de crédit).

Rappelez-vous simplement que vous serez récompensé pour toute cette planification lorsque vous serez sur le bord de la piscine en train de siroter de l’eau de coco dans une vraie noix de coco. N’oubliez pas votre crème solaire !

Catégories
Dépensez moins

Comment faire des cadeaux de Noël sans se ruiner

Le magasinage des fêtes vous stresse? C’est tellement facile de se laisser emporter, mais il ne faut pas perdre de vue qu’en cette période de l’année, ce qui est important est de passer du temps avec les gens qu’on aime, pas de les couvrir de cadeaux en dépensant tout notre argent! Voici quelques trucs pour passer un temps des fêtes agréable et abordable.

Redécouvrez les joies de l’échange

ÉCHANGE DE CADEAUX

Au lieu d’acheter un cadeau à chaque personne que vous connaissez, invitez vos amis et votre famille à participer à un échange de cadeaux. Cette façon de faire est parfaite pour offrir des cadeaux tout en respectant son budget, sans oublier que c’est une bien agréable façon de passer du temps ensemble – plus on est de fous, plus on rit! Le principe est simple : les participants pigent au hasard le nom de la personne à qui ils offriront un cadeau. Tirez les noms dans un chapeau (façon traditionnelle) ou utilisez un générateur de noms en ligne gratuit. Pour notre échange de cadeaux chez Moka, nous avons utilisé Draw Names.

ÉCHANGEZ À FOND LA CAISSE

Pour un échange de cadeaux Éléphant blanc, les participants doivent simplement se présenter avec un cadeau emballé. Chaque joueur se voit attribuer un numéro qui détermine sa place dans la file. (Y aller par ordre alphabétique de prénoms est une façon facile de procéder, mais vous pouvez faire preuve de créativité.) Le premier joueur déballe n’importe quel cadeau. Le suivant peut soit déballer un autre présent, soit voler le cadeau de quelqu’un d’autre. Si vous vous faites voler votre cadeau, vous pouvez en voler un autre ou prendre un nouveau cadeau dans la pile. Limiter le nombre de fois qu’un cadeau peut être volé empêche que le jeu ne déraille.

Lutin du père Noël : Fixez pour le cadeau un montant limite que tout le monde peut se permettre. Créez une feuille de calcul Google où vous pouvez de manière anonyme donner des indices à votre sujet et au sujet des autres participants; ces indices aideront les participants à choisir le cadeau à acheter. Un thème saisonnier rigolo peut aussi servir d’inspiration aux joueurs.

Pensez aux cadeaux faits maison

LA RECETTE DU SUCCÈS

Les recettes en pot sont super polyvalentes et faciles à préparer : prenez des pots Mason et mettez-y les ingrédients secs de la recette. Ça peut aller des biscuits avoine et pépites de chocolat à une soupe cari et coco. Si vous personnalisez chaque pot à l’aide d’un ruban et d’un petit mot, vous pouvez même laisser tomber le papier d’emballage. De plus, aucun talent pour la cuisine n’est nécessaire et vous pouvez faire tous vos achats au supermarché.

AU SOMMET DE VOTRE ART

Bon, vous n’êtes pas Martha Stewart? Pas grave. Vous pouvez tout de même faire un petit quelque chose à la main pour un être cher. Si vous ne savez pas trop par où commencer, j’ai un mot pour vous : YouTube. C’est fou tout ce qu’on peut faire avec du tissu et un fusil à colle, du papier et des ciseaux ou même des boules de Noël du magasin à un dollar et un vieux cintre de métal.

OFFREZ DU TEMPS

Du temps : n’est-ce pas le cadeau le plus précieux de tous? Des coupons faits à la main constituent un présent original et personnalisé qui peut ne pas vous coûter un sou. Écrivez votre promesse de faire avec le destinataire du cadeau une activité qu’il aime (comme jouer à un jeu vidéo) ou engagez-vous simplement à le libérer d’une tâche ménagère lorsqu’il échangera le coupon. L’humour est grandement encouragé (par ex. : Ce coupon permet d’avoir raison une fois dans une discussion.)

Et n’oubliez pas le papier d’emballage!

LE SOUCI DU DÉTAIL

Le papier d’emballage raffiné n’est pas donné, mais un bel emballage signe vraiment votre cadeau. Les vieux journaux, magazines et dépliants publicitaires sont des options d’emballage totalement sous-estimées qui sont à la fois écologiques et gratuites. Optez pour des pages remplies de texte, pour créer un look moderne en noir et blanc, ou utilisez les pages des bandes dessinées pour obtenir un résultat coloré. Le papier brun est aussi facilement réutilisable et peut être agrémenté avec de la ficelle et une tige de pin ou de houx.

Si vous magasinez pour le temps des fêtes, déterminez tout d’abord ce que vous pouvez vous permettre et respectez votre budget. Pas besoin de geler votre compte – mais vous n’avez pas non plus à le faire passer dans le rouge pour prouver votre amour. Après tout, le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire est de commencer une nouvelle année sans dette. 

Catégories
Dépensez moins

7 conseils de courtiers immobiliers réputés à l’intention des premiers acheteurs

Vous pensez acheter votre première maison? Il s’agit de l’une des décisions les plus importantes que vous prendrez dans votre vie, mais ça ne veut pas dire que vous devez la prendre à l’aveuglette.

Nous avons demandé à certains des courtiers immobiliers les plus réputés au Canada de nous faire part de leurs meilleurs conseils à l’intention des premiers acheteurs. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment trouver votre nouvelle maison.

1. Déterminez ce que vous pouvez vraiment vous offrir

Dans le monde de la recherche de maisons, déterminer vos finances se résume à obtenir une préautorisation hypothécaire. Zuzana Misik, courtière immobilière à Toronto, croit que l’obtention d’une préautorisation est essentielle. « Les premiers acheteurs (et en fait tous les acheteurs) doivent obtenir une préautorisation, afin de savoir exactement ce qu’ils peuvent se permettre », explique-t-elle.

Vérifier votre budget avant de commencer à regarder les maisons rend également le processus plus agréable. Stephanie King, une courtière immobilière de Toronto qui a conclu personnellement 24 ventes l’an dernier, recommande de rencontrer un courtier en prêt hypothécaire afin de déterminer de façon exacte le montant que vous pouvez dépenser. « De cette façon, nous saurons la fourchette de prix qu’il faut rechercher, et vous ne regarderez pas des maisons qui excèdent votre budget, ce qui peut être décourageant », nous dit-elle.

La courtière immobilière montréalaise Amy Assaad souligne également l’avantage pratique d’obtenir à l’avance une préautorisation. « Il y a souvent plusieurs offres qui sont déposées sur une propriété intéressante. En ayant votre préautorisation, vous aurez plus de chances d’être prix en considération qu’un acheteur dont les finances ne sont pas en ordre. Votre offre aura ainsi beaucoup plus de poids », explique Amy.

2. Ne tenez pas compte uniquement de vos paiements hypothécaires dans votre budget

La préautorisation est importante, mais l’achat d’une maison entraîne divers frais dont ne tiennent pas compte de nombreux premiers acheteurs.

Mario Lemieux, courtier immobilier à Ottawa, recommande à tous les premiers acheteurs de faire un budget, afin de bien comprendre leur engagement financier. Jetez un coup d’oeil à son site Web pour consulter une liste détaillée de ce qu’il faut inclure dans votre budget. Vous verrez que Mario recommande d’y inclure les dépenses connexes à l’achat de la maison, comme l’inspection, les assurances et les frais légaux, de même que les dépenses additionnelles qui peuvent s’accumuler en tant que nouveau propriétaire de maison, comme le coût des nouveaux électroménagers ou les frais de condo.

3. Trouvez votre courtier immobilier

Avant de trouver une maison, trouvez le bon courtier immobilier pour le travail.  Si votre courtier immobilier connaît bien le quartier de vos rêves, il sera en mesure de vous faire économiser temps et argent en reconnaissant une bonne affaire lorsqu’elle se présente.

« Choisissez un bon courtier immobilier d’expérience, qui ne ménagera pas ses efforts pour vous aider à trouver la meilleure propriété possible, selon votre budget, l’emplacement désiré et votre liste de critères », explique Mario.

Un bon courtier doit aussi respecter vos besoins et vos désirs. Vous allez passer beaucoup de temps avec votre courtier; choisissez-en un avec qui vous pouvez parler franchement.  « Assurez-vous que votre courtier et vous êtes sur la même longueur d’onde », ajoute Zuzana.

4. Établissez un plan pour trois ans

Vous pensez peut-être que votre première maison sera votre maison à vie, mais Amy dit que ses clients veulent passer rapidement à quelque chose de plus grand.   « Vous allez avoir un copain, vous marier : la vie change tellement vite! », explique-t-elle.

Elle recommande donc de faire un plan pour trois ans et de rechercher une maison qui répond à vos besoins pour cette période. En fait, une recherche avec un plan pour trois ans (au lieu d’un plan à plus long terme) vous ouvrira plus de possibilités (c.-à-d. de propriétés), parce que votre liste de souhaits sera moins longue.

N’oubliez pas également de considérer les répercussions d’un plan pour trois ans sur l’hypothèque que vous sélectionnez : vous voudrez une hypothèque transférable , afin que votre hypothèque et vous puissiez déménager dans une nouvelle propriété lorsque vous serez prêt.

5. Créez une liste de souhaits très courte

Nikki Singh, courtière immobilière à Toronto, affirme qu’on doit « faire une liste RÉALISTE de que ce que l’on cherche et être prêt à modifier cette liste au cours de notre recherche de la maison parfaite. »

Amy est d’accord et suggère de répondre aux quatre questions simples suivantes avant de commencer votre recherche :

  1. De quelle superficie habitable ai-je besoin?
  2. De combien de chambres ai-je besoin?
  3. Est-ce qu’il me faut une place de stationnement ou une propriété près des transports en commun conviendrait?
  4. Dans quel quartier est-ce que je veux habiter?

Bien sûr, un grand walk-in, un spa ou des comptoirs en marbre seraient bien, mais vous risquez de rater des propriétés exceptionnelles si votre liste de souhaits est trop détaillée.

6. Recherchez une propriété ayant une valeur de revente élevée

Votre maison n’a pas à être parfaite. En fait, vous pourriez faire une meilleure affaire si elle ne l’est pas, ce qui vous laissera plus de jeu pour faire du profit sur la propriété lorsque vous êtes prêt à passer à quelque chose de plus grand.

Amy recommande de tenir compte de l’offre et de la demande sur le marché et d’acheter une propriété qui devrait prendre de la valeur sous peu. Par exemple, si vous habitez en ville, une maison individuelle datant de plusieurs années pourrait être plus facile à revendre qu’un appartement moderne dans un immeuble de 300 unités, simplement à cause de la rareté des habitations unifamiliales.

Amy souligne également le fait que vous pouvez rénover votre propriété, et votre maison aura ainsi plus de chances de se vendre à un prix plus élevé que ce que vous avez payé.  La rénovation d’une salle de bains ou d’une cuisine peut faire grimper considérablement le prix de vente, et faire l’aménagement paysager de la cour, ajouter des planchers de bois franc ou installer un meilleur éclairage peut aussi en faire beaucoup pour séduire des acheteurs ultérieurement.

7. Sachez reconnaître le bon moment

Il est facile se laisser emballer par l’excitation d’acheter une maison, mais n’oubliez pas que les bonnes choses prennent du temps.

« Les premiers acheteurs veulent sauter à pieds joints dans l’aventure », nous dit Stephanie. « C’est fantastique et je ne voudrais jamais retenir personne. Mais assurez-vous que votre courtier fait son travail comme il se doit en vérifiant les propriétés comparables dans le quartier et en ajoutant des conditions, comme un certificat d’information ou une inspection préachat, à votre offre. Si vous aimez une propriété, c’est excellent, mais à terme ce doit aussi être un investissement intelligent. »

Nikki Singh est bien d’accord. « Ne vous dépêchez pas à acheter une propriété. Lorsque vous êtes entièrement satisfait de la propriété, du prix et du quartier, déposez une offre », ajoute-t-elle.

Catégories
Dépensez moins

Vous magasinez votre hypothèque? Voici 5 choses tout aussi importantes qu’un faible taux d’intérêt.

De nombreux premiers acheteurs se soucient trop d’obtenir le taux d’intérêt le plus bas possible pour leur hypothèque. C’était aussi mon cas il y a cinq ans, lorsque j’ai acheté ma première maison à l’âge de 27 ans. Heureusement pour moi, j’ai fait affaire avec un courtier hypothécaire qui m’a expliqué pourquoi l’hypothèque ayant le plus faible taux d’intérêt n’était pas nécessairement la meilleure hypothèque pour moi.  Je suis ensuite devenu moi-même courtier hypothécaire, afin de pouvoir aider les autres à éviter de faire cette même erreur.

Bien sûr, trouver une hypothèque à taux peu élevé est important. Mais trouver l’hypothèque qui convient le mieux à vos besoins financiers l’est tout autant. Comme j’aime le dire à mes clients, l’hypothèque ayant le taux le plus faible peut vous faire économiser des centaines de dollars, mais le mauvais produit hypothécaire pour vous pourrait vous en coûter des milliers.

Voici donc les cinq principaux facteurs à considérer (en plus du faible taux) lorsque vous magasinez une hypothèque.

1. Hypothèques à taux fixe et à taux variable

Si vous êtes un premier acheteur, n’optez pas automatiquement pour la sécurité d’un prêt hypothécaire de cinq ans à taux fixe.

Avec un prêt hypothécaire à taux fixe, vous n’avez pas à vous inquiéter des fluctuations du taux d’intérêt et du montant du paiement, parce qu’ils sont fixes jusqu’au terme de votre hypothèque. On dit parfois que signer une hypothèque à taux fixe, c’est « bloquer » un taux. Et souvent, vous paierez un prix pour cette certitude : les taux fixes sont habituellement plus élevés que le taux d’intérêt le plus bas qu’offrent les hypothèques à taux variable.

Avec un prêt hypothécaire à taux variable, votre taux hypothécaire peut changer pendant le terme de votre hypothèque, suite au changement du taux de base de votre prêteur. Bien que chaque prêteur hypothécaire établisse son propre taux de base, chacun suit presque systématiquement le taux de base de la veille de la Banque du Canada. (Si notre banque centrale augmente ses taux d’intérêt de 0,25 %, le taux de base de votre prêteur hypothécaire augmentera probablement de 0,25 %, et vice versa.) Selon le prêteur choisi, les paiements de votre prêt hypothécaire pourront ou non changer lorsque fluctue le taux de base. C’est pourquoi il est si important de travailler avec un courtier hypothécaire qui connaît le domaine.

Pesez soigneusement le pour et le contre des taux fixes et variables avant de prendre une décision.

2. Privilèges de remboursement anticipé

Si vous voulez rembourser plus rapidement votre hypothèque, des privilèges généreux de remboursement anticipé peuvent être pratiques.

Les remboursements anticipés sont un outil puissant, parce qu’ils sont appliqués directement au solde hypothécaire, contrairement à un paiement hypothécaire régulier, qui s’applique à la fois aux intérêts et au capital. Au cours des premières années de votre hypothèque, la plus grande partie de votre argent sert à payer les intérêts.  Les remboursements anticipés peuvent vous aider à économiser des milliers de dollars en intérêts et à rembourser votre prêt hypothécaire plusieurs années plus tôt que la période d’amortissement prévue.

Les types de privilèges de remboursement anticipé comprennent des options pour augmenter votre paiement, doubler votre paiement ou faire des paiements additionnels ponctuels. Bien que la plupart des prêteurs permettent le remboursement anticipé, certains prêteurs sont plus flexibles que d’autres. Les prêteurs s’occupant exclusivement de prêts hypothécaires offrent généralement des possibilités de remboursement anticipé plus flexibles et plus généreuses. Si les remboursements anticipés sont importants pour vous, un courtier peut vous aider à trouver un prêteur qui vous permettra de les maximiser.

3. Frais d’indemnité hypothécaire

Bon, je sais ce que vous vous dites. Je signe pour une hypothèque. Pourquoi est-ce que je devrais me préoccuper des indemnités hypothécaires? Il n’est pas question que je mette fin à mon hypothèque. Même si vous pourriez bien avoir raison, il y a des chances que vous vous trompiez. Les faits parlent d’eux-mêmes. Selon le site Canadian Mortgage Trends, 6 personnes sur 10 vont mettre fin à leur contrat hypothécaire à un moment ou un autre. Si vous vous retrouvez à mettre fin à votre prêt hypothécaire, ne préféreriez-vous pas être avec un prêteur qui vous traite de façon raisonnable en ce qui a trait aux frais d’indemnité hypothécaire?

Avec une hypothèque à taux variable, vous devrez habituellement payer trois mois d’intérêt comme indemnité pour mettre fin à votre prêt hypothécaire. Avec une hypothèque à taux fixe, la note risque d’être beaucoup plus salée. Vous paierez normalement le montant le plus élevé entre trois mois d’intérêt ou ce qu’on appelle le différentiel d’intérêt, qui est calculé en tenant compte du taux d’intérêt actuel de votre prêteur hypothécaire par rapport à son taux lors de la signature de votre hypothèque. C’est ce calcul qui peut entraîner d’importantes indemnités hypothécaires. Chaque prêteur a une façon différente de calculer le différentiel d’intérêt, mais les prêteurs spécialisés en hypothèques ont tendance à imposer des indemnités hypothécaires plus modestes que les grandes banques ou coopératives de crédit. S’il y a la moindre chance que vous deviez mettre fin avant terme à votre hypothèque, optez pour un prêteur proposant une indemnité hypothécaire moins élevée.

4. Transférabilité

Si vous n’aimez pas payer des indemnités hypothécaires élevées (je n’ai jamais rencontré quelqu’un dont c’était le cas), il est bon de choisir un prêteur offrant une hypothèque transférable. Avec une hypothèque transférable, vous pouvez « amener avec vous » votre hypothèque si vous décidez de vendre votre propriété et d’en acheter une nouvelle avant l’échéance de votre prêt, et vous éviterez ainsi de payer une indemnité hypothécaire. Certains prêteurs vous permettent même de fusionner et de prolonger votre hypothèque si vous achetez une maison dont le prix d’achat est plus élevé.

5. Charges standard et accessoires

Avant de signer une hypothèque, assurez-vous de demander si elle vient avec une charge standard ou accessoire – cette information est souvent perdue dans les petits caractères du contrat. En fait, le mot « charge » peut prêter à confusion, parce qu’il ne s’agit pas de frais que vous devez payer. La charge désigne ici le document que vous signez pour contracter votre hypothèque; il s’agit du document que votre prêteur enregistre au bureau d’enregistrement immobilier de la province ou du territoire où se trouve la propriété. Une charge standard indique le montant exact, le terme et le taux d’intérêt de votre hypothèque. Une charge accessoire, par contre, peut être utilisée pour enregistrer plusieurs prêts auprès du même prêteur, par exemple, une hypothèque et une marge de crédit.

Un prêt hypothécaire à charge standard vous permet de changer plus facilement de prêteur lors du renouvellement, et habituellement sans frais. Le prêt hypothécaire à charge accessoire vous permet d’obtenir plus facilement une marge de crédit hypothécaire, mais cet avantage a un prix. Vous pourriez devoir payer des frais d’évaluation et de notaire pour changer de prêteur. Si vous ne prévoyez pas demander une marge de crédit hypothécaire, il vaut probablement mieux opter pour un prêt hypothécaire à charge standard.

Prochaines étapes

L’achat d’une maison est probablement la transaction financière la plus importante de votre vie; il vaut donc la peine que vous y accordiez toute l’attention nécessaire. Avant de commencer à magasiner une hypothèque, prenez le temps de déterminer quelles sont vos priorités en matière de finance personnelle. Il sera ainsi plus facile de travailler avec votre courtier pour trouver l’hypothèque qui vous convient le mieux.

 

 

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Le guide facile du budget pour les gens qui détestent faire un budget

Bon, vous détestez faire un budget. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a moyen de détester ça un peu moins. Vous ne me croyez pas? Voici mon guide facile du budget pour les gens qui préféreraient faire n’importe quoi d’autre.  Essayez-le.

1re étape : Déterminez vos besoins

Cette première étape exige que vous preniez un rendez-vous avec vos relevés bancaires. Choisissez une journée pluvieuse (eh oui, vous pouvez regarder la télé en même temps).

Pour déterminer combien d’argent vous avez besoin, sortez vos relevés de carte de crédit et de carte de débit des deux ou trois derniers mois et observez vos dépenses.

Combien d’argent avez-vous besoin de dépenser chaque mois? Les frais de logement, de nourriture et d’électricité sont non négociables. Un accès Internet décent, un forfait de téléphone, les frais de transport, les assurances et les remboursements de prêt peuvent aussi compter comme des nécessités.

Ensuite, sortez un calendrier des mois passés et écrivez-y ce que vous avez payé pour des nécessités à des jours précis.

Cet exercice simple vous donne une idée du moment où votre argent sort habituellement de votre compte. Ainsi, vous savez quelles sont les dépenses à prévoir à la fin de votre cycle de paie. Cet exercice vous permet également d’observer des habitudes de dépenses; par exemple, à quelle fréquence vous passez au supermarché et le montant moyen que vous dépensez à chacune de vos visites.

La version abrégée

Laissez tomber le calendrier et dressez simplement une liste des dépenses qui représentent ce dont vous avez besoin pour un mois. Additionnez ces chiffres. Oui, bien sûr, vous pouvez utiliser une calculatrice.

2e étape : Déterminez ce qui reste

Cette étape nécessite quelques soustractions simples. Prenez la somme que vous recevez chaque mois (truc : jetez un coup d’œil à votre chèque de paie), soustrayez la somme dont vous avez besoin pour les nécessités, et voilà.

(L’argent que vous faites) – (l’argent dont vous avez besoin) = l’argent en extra

Vous pouvez dépenser l’argent qui reste sur tout ce que vous voulez. Ce n’est pas vraiment à ce genre de liberté que vous pensez lorsque vous entendez le mot « budget », n’est-ce pas?

Astuce de pro

Considérez que vous payer en premier (c.-à-d. épargner) est une nécessité. Essayez de faire un dépôt hebdomadaire avec Moka et de mettre de côté au moins 10 % de ce que vous gagnez. Oh, et si vous êtes pigiste ou travailleur autonome, n’oubliez pas de mettre de l’argent de côté pour l’impôt aussi.

3e étape : Dépensez ce qui reste, si vous le voulez

Cette dernière étape est la plus agréable : vous pouvez dépenser autant que vous le voulez de l’argent en extra. Lattes hors de prix, séances d’entraînement de luxe, billets de concert, et on en passe : à vous de choisir.

Il ne vous reste pas beaucoup d’argent en extra? C’est peut-être le rappel dont vous avez besoin pour demander une augmentation ou éliminer les dépenses récurrentes non nécessaires, comme d’anciens abonnements ou des frais bancaires étonnamment élevés. Bien sûr, ça peut prendre quelques mois avant que vous puissiez vous offrir quelque chose que vous voulez vraiment, mais vous ne vous retrouverez plus jamais à avoir de la difficulté à payer votre facture d’électricité si vous suivez ce budget. De plus, vous éviterez d’accumuler des dettes et les frais d’intérêts élevés qui les accompagnent.

Vous devez simplement ne pas oublier d’arrêter de dépenser lorsque l’argent en extra est épuisé.  Essayez de garder un compte simple de chaque achat agréable (c.-à-d. non nécessaire) que vous faites et, lorsque vous arrivez près du total, vous saurez qu’il est temps de ralentir.

La version raccourcie

Pour une solution automatisée, ouvrez un compte bancaire supplémentaire. Chaque fois que vous recevez votre paie, transférez l’argent en extra dans ce compte et laissez l’argent pour vos nécessités dans votre compte initial.

Ce qui veut dire que vous aurez une carte réservée aux dépenses agréables et une réservée aux nécessités. Assurez-vous que tout paiement préautorisé soit appliqué au bon compte, et vous voilà avec une solution toute simple qui s’occupe de votre budget pour vous.

C’est tout

Vous voyez, ce n’était pas si difficile, non? Un budget, ce n’est qu’un plan indiquant la façon dont vous allez utiliser votre argent pour pouvoir faire le plus de choses possible.  Si votre objectif est que votre plan vous permette d’avoir tout de même de la flexibilité et du plaisir, cette approche simple est une excellente façon de faire une pierre deux coups.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Comment éliminer votre dette d’études bien avant le temps

Vous n’êtes pas obligé de vivre pour toujours avec ce fameux prêt étudiant. Vous pouvez dire adieu à votre prêt, et bonjour à une vie sans dette.

Dans mon rôle de coach en finances personnelles, j’ai pu voir beaucoup de mes clients rembourser leurs dettes plus rapidement qu’ils n’auraient cru possible de le faire. En fait, une de mes clientes a remboursé son prêt étudiant huit ans avant son échéance, en appliquant certains de mes conseils. Ça vous intéresse? Voici comment vous pouvez en finir pour de bon avec vos dettes.

Mettez de l’argent de côté

La première étape pour rembourser votre dette d’études commence en fait par épargner pour les mauvais jours.  Quelle que soit votre situation, il arrivera toujours un moment où vous aurez besoin d’un petit extra pour vous sortir d’une situation financière urgente. Si vous n’avez pas d’argent de côté, vous aurez peut-être besoin d’un prêt d’urgence. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir un fonds d’urgence : vous voulez rembourser vos dettes, pas en récolter d’autres!  Pour commencer à vous attaquer dès que possible à votre prêt étudiant, mettez de côté l’équivalent d’au moins un mois de vos dépenses de base courantes, y compris vos frais de logement, d’épicerie, de transport et des services publics (téléphones et électricité).

Quoi faire : L’un des moyens les plus faciles de mettre rapidement de côté votre coût de vie pour un mois consiste à vous donner le défi d’éliminer une catégorie précise de dépenses pour une certaine période. Dernièrement, mon conjoint et moi n’avons pas mangé à l’extérieur pendant un mois, et avons pu ainsi mettre de côté une somme importante dans notre fonds d’urgence.

Ouvrez votre feuille de calcul

La façon la plus rapide d’éliminer ce prêt étudiant, c’est de lui donner tout ce que vous avez! Ce qui demande de sérieuses discussions avec vous-même au sujet de vos dépenses. De combien d’argent avez-vous vraiment besoin pour vivre? On pense ici au loyer, aux factures de téléphone et d’électricité, aux frais de transport, de même qu’aux articles pour la maison et l’épicerie de base. Soustrayez maintenant ces dépenses essentielles de votre revenu mensuel. Ce qu’il vous reste? C’est ce que vous pouvez vraiment consacrer au remboursement mensuel de votre dette.

Quoi faire : Utilisez un modèle de budget mensuel à base zéro afin d’allouer un montant en dollars à vos dépenses de coût de vie de base, et consacrez ensuite ce qui reste de votre revenu mensuel au remboursement du solde de votre dette.

Priorisez les paiements

Tous les prêts ne sont pas égaux… En fait, les prêts du gouvernement provincial et du gouvernement fédéral, de même que les prêts d’institutions privées présentent des taux d’intérêt et des modalités de remboursement différents. Des taux d’intérêt élevés s’accumulent rapidement et peuvent accroître considérablement la taille de votre dette en très peu de temps. C’est pourquoi il est essentiel de créer un plan de remboursement qui réduit au minimum les sommes en intérêt que vous versez : vous épargnerez ainsi de l’argent et sortirez plus rapidement de vos dettes.

Quoi faire : Évitez que les frais d’intérêt élevés s’accumulent en remboursant en premier les prêts ayant des taux d’intérêt plus élevés. En général, les prêts contractés auprès de prêteurs privés ou les marges de crédit ont un taux d’intérêt plus élevé (sans compter que les frais d’intérêt ne sont pas déductibles d’impôts). C’est donc un bon point de départ. Ensuite, comparez les taux d’intérêt de vos prêts aux deux paliers de gouvernement.

Restez modeste

Vous devez bien sûr célébrer vos succès financiers, mais vous n’êtes pas obligé de les célébrer en flambant votre chèque de paie en entier!  Les gens tombent souvent dans le piège de l’inflation du style de vie, en dépensant plus d’argent lorsque leur revenu augmente. Essayez d’éviter de faire cette erreur en gardant un coût de vie peu élevé, même si votre revenu augmente avec le temps. Si vous décrochez un emploi dès la fin de vos études, ne changez pas de manière importante (et coûteuse) votre style de vie. Vous vous retrouverez avec plus d’argent au bout du compte si vous remboursez vos dettes en premier.

Quoi faire : Évitez de succomber à la tentation de vous lancer dans de grosses dépenses, comme l’achat d’une nouvelle télé ou d’une voiture. Si vous avez un coloc, continuez à cohabiter ensemble encore un petit bout de temps, ce qui pourrait vous faire économiser des milliers de dollars.  N’oubliez pas que l’objectif, c’est de rembourser vos dettes d’études.

 

Rembourser rapidement ce fameux prêt étudiant exige des efforts, mais le plus tôt vous commencerez, le mieux ce sera. Bâtissez un fonds d’urgence, planifiez, priorisez et gardez un style de vie modeste, afin de pouvoir consacrer plus d’argent au remboursement de votre prêt étudiant et de vous retrouver sans dette, pour toujours.

 

Catégories
Dépensez moins

Vous sentez l’appel des vacances? Voici comment économiser en voyage

La belle saison s’en vient, ce qui veut dire que c’est le moment de commencer à penser à vos plans de vacances. Les voyages peuvent être coûteux, mais il est aussi possible de s’en sortir pour moins. Les trucs et conseils suivants vous permettront de vivre les expériences dont vous avez envie, sans anéantir votre portefeuille.

Soyez flexible

Si vous êtes flexible avec vos projets de voyage, vous pourrez trouver des aubaines vraiment intéressantes. Tout d’abord, considérez l’endroit où vous voulez aller. Envie de visiter l’Asie? La Thaïlande peut être une destination beaucoup moins coûteuse que le Japon. Vous préférez les Caraïbes? La République dominicaine offre des prix beaucoup plus intéressants que la Jamaïque. Le jour de votre départ peut également influer sur le prix de votre billet d’avion. Par exemple, les vols du mardi, du mercredi ou du jeudi sont habituellement moins chers que ceux du vendredi au lundi. De plus, jetez un coup d’œil aux heures de départ. Les vols du matin sont souvent moins coûteux que ceux de soirée ou de nuit. Et, si vous avez le temps, opter pour un vol avec correspondance au lieu d’un vol direct peut également vous faire réaliser des économies.

Réservez tôt

De nombreuses compagnies offrent des promotions incitatives si vous réservez tôt votre voyage. Contiki offre une promotion réservez tôt et économisez qui s’applique aux itinéraires partout au monde, alors que AccorHotels offre jusqu’à 30 % de rabais lorsque vous faites une réservation au moins 30 jours à l’avance.

Pour les vols, réserver tôt peut aussi être payant. Bien sûr, il est possible que le prix des billets baisse, mais vous courez également le risque qu’il grimpe. Si vous attendez à la dernière minute, c’est sûr que vous vous retrouverez à payer le gros prix. Pour obtenir les meilleurs tarifs, essayez de planifier vos voyages au moins six mois à l’avance.

Faites le calcul

Pour économiser en voyage, tout doit commencer avec un budget. Décidez le montant que vous pouvez vous permettre de dépenser pour voyager et essayer de mettre un peu d’argent de côté pour vos aventures à chaque paie. En mettant de côté 200 $ par mois pour voyager, vous vous retrouverez avec un budget vacances de 2 400 $ à la fin de l’année. Ensuite, faites autant de voyages que vous le voulez, tant que vous ne dépassez pas ce montant. Vous pourriez également faire un budget inversé. Disons que vous estimez qu’un voyage de deux semaines en Europe vous coûtera 3 750 $, et que vous ne prévoyez pas partir avant 15 mois. Ça veut dire que vous devez mettre 250 $ de côté par mois pour atteindre votre objectif. Le fait d’avoir un budget défini à l’avance et de le respecter vous assure de revenir à la maison sans rapporter des dettes.

Ne prenez pas tous vos repas à l’extérieur

J’adore manger, mais si on essaie tous les restaurants populaires pendant nos vacances, on risque de défoncer notre compte de banque. Essayez d’aller faire un tour au supermarché de temps en temps pour acheter des collations, de l’eau, des boissons alcoolisées et des mets préparés. Si vous restez dans un AirBnB, vous pouvez vraiment réduire vos dépenses en cuisinant des repas à la maison. Une autre façon de manger à bon prix à l’étranger est de rechercher les camions de cuisine de rue ou les marchés, où vous pouvez manger comme les gens de la place. Si vous décidez d’aller au restaurant, essayez d’y aller pour le dîner, car les prix sont habituellement moins élevés.

Utilisez les bons outils

Il existe des tas d’applis et d’outils pour vous aider à économiser en voyage. Hopper prédit quand le prix des billets d’avion va monter ou descendre, afin que vous puissiez planifier votre voyage en conséquence. Pour les voyages de dernière minute, Hotel Tonight vous trouvera une chambre pas chère pour la nuit. KAYAK offre une fonction d’alertes de prix qui vous enverra directement un courriel lorsque les prix pour votre destination chutent. Lorsque vous faites cinq réservations avec Booking.com, vous devenez automatiquement membre de leur programme ingénieux, qui vous donne droit à des rabais de même qu’à une heure d’arrivée hâtive et une heure de départ tardive dans certains établissements sélectionnés. Si vous êtes étudiant, n’oubliez pas d’amener votre carte d’étudiant en voyage, car de nombreuses attractions et même certains restaurants offrent un rabais étudiant.

Le mot de la fin

Il n’est pas nécessairement coûteux de voyager, mais vous pouvez rapidement dépasser votre budget si vous ne planifiez pas. Cela dit, parfois ce qu’on aime en voyage, c’est de faire des choses de façon spontanée. Si vous planifiez votre voyage, vous aurez toute la liberté d’explorer dans les limites de vos moyens dès que vous arriverez à destination. Que vous souhaitiez faire de la randonnée en Malaysie sac au dos ou vous reposer sur le bord d’une piscine à Miami, votre destination de rêve n’est pas hors de portée.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Si le temps, c’est de l’argent : est-ce que je peux avoir les deux?

Le temps, c’est de l’argent. Vous avez bien sûr déjà entendu cette expression. Mais vous êtes-vous déjà arrêté pour réfléchir à sa signification?

Pour les chercheurs en gestion du temps comme Brad Aeon, il s’agit d’une idée passionnante. En fait, Aeon voit le temps et l’argent comme les deux côtés d’une même médaille. Il envisage l’expression comme une équation mathématique : si le temps, c’est de l’argent, alors l’argent, c’est du temps. Après tout, explique-t-il, si vous recevez un chèque de paie pour les heures que vous avez passées à travailler, vous dépensez au fond des heures de votre vie chaque fois que vous faites un achat.

Alors, comment pouvons-nous manipuler l’équation de manière à profiter au maximum de la vie? Comme le temps et l’argent sont intimement liés, il est logique que le fait de gérer votre temps puisse vous aider à maîtriser vos finances.

Aeon applique une méthode minimaliste de gestion du temps : « Tout ce qu’il vous faut, c’est un horaire et une liste de choses à faire ». Et sa façon d’aborder les finances personnelles est similaire. « Lorsque je décide quoi faire avec ma journée ou mon argent, je me demande toujours : est-ce que ça va me rendre heureux à long terme? Si ça ne contribue pas à mes objectifs, ça ne vaut pas le coût. »

Comment puis-je épargner plus d’argent?

En théorie, dépenser (ou épargner) afin d’atteindre nos objectifs est une excellente chose, mais nous faisons tous des erreurs. Une bonne façon de vous assurer de rester sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs consiste à faire le suivi de vos finances. « Vous savez comment, à la fin de certaines journées, vous vous dites : je n’ai pas vu la journée passer!Les secondes se sont tout simplement envolées! Eh bien, il peut se produire la même chose avec l’argent si on ne garde pas un œil sur nos dépenses », explique Aeon. Il fait donc le suivi de toutes ses transactions pour s’assurer qu’il dépense sur les choses qui le rendent vraiment heureux. Faire le suivi de vos dépenses vous permet de voir clairement où va votre argent et vous aide à faire concorder vos dépenses et vos objectifs.

Vous pouvez aussi vous donner un coup de main en vous fixant plusieurs petits objectifs à court terme. En effet, épargner une somme importante peut nous sembler très intimidant. Aeon explique que ça peut s’avérer particulièrement difficile pour les gens qui ont tendance à accorder une grande importance à l’escompte du temps ou, autrement dit, à dévaluer les récompenses qu’ils recevront dans un avenir plus lointain. Si c’est votre cas, vous avez peut-être de la difficulté à atteindre vos objectifs d’épargne, parce que vous serez plus enclin à opter pour une gratification immédiate plutôt que pour une récompense à long terme.

Heureusement, vous pouvez vous faciliter la vie en vous fixant plusieurs objectifs plus petits, qui seront plus faciles à atteindre (1000 $ par mois, par exemple), au lieu de stresser pour épargner un gros montant (comme 1 200 $ d’ici la fin de l’année). « Les petites victoires vous donnent la motivation nécessaire pour continuer », affirme Aeon.

Respecter une routine peut aussi être une autre façon de garder vos finances en bon ordre. Aeon explique que les petites choses que l’on fait de façon répétée peuvent entraîner des résultats extraordinaires. De grandes choses peuvent être réalisées en additionnant les petits gestes.

« Au cégep, j’épargnais 50 $ par mois. Ça ne semble pas beaucoup, mais avec les années, c’est devenu une somme importante. C’est ce qui fait la beauté des routines : elles nous simplifient la vie. Pour la plupart des gens, ça fonctionne d’épargner en mettant en place une routine. » L’automatisation de votre épargne est un excellent moyen d’instaurer une routine dans vos finances.

Comment puis-je économiser plus de temps?

Faire le suivi de vos dépenses, vous fixer des objectifs financiers à court terme et adhérer à une routine d’épargne sont des techniques faciles pour vous aider à garder le contrôle de vos finances, mais, au bout du compte, le temps a plus de valeur que l’argent. « Vous devez atteindre un équilibre qui vous convient, entre dépenser de l’argent et épargner du temps », explique Aeon.  

Dans certains cas, il vaut mieux dépenser qu’économiser. Pensez aux choses que vous détestez faire et demandez-vous s’il existe une façon de racheter ces moments. Faire la lessive? Cuisiner? Faire le ménage? Si vous pouvez vous permettre de payer quelqu’un d’autre pour faire certaines de ces activités, vous pourrez dégager plus de temps dans votre horaire pour faire ce qui vous rend heureux.

C’est pourquoi investir pour avoir plus de temps s’avère un choix judicieux. « En Amérique du Nord, si l’on n’est pas occupé, on est considéré comme paresseux, ou bien on commence à se sentir coupable. Mais, malgré la pression sociale qui veut qu’on soit constamment en train de faire quelque chose, je crois que c’est bien pour les gens d’acheter du temps, si ça veut dire qu’ils auront plus de minutes à consacrer à ce qu’ils aiment », affirme Aeon.

En fait, Ashley Whillans, chercheuse à l’Université Harvard, a découvert que les gens étaient plus heureux lorsqu’ils s’achetaient du temps en sous-traitant des tâches. Que vous dépensiez pour un service de buanderie, une livraison de paniers repas ou même un aspirateur robot, acheter du temps peut s’avérer un bon investissement dans votre bonheur.

Maintenant, vous pensez peut-être que le moyen le plus facile d’atteindre vos ambitieux objectifs financiers est d’obtenir une augmentation de salaire. Mais gagner plus d’argent ne veut pas nécessairement dire que vous en épargnerez plus : une hausse de salaire peut signifier des journées plus longues, et le stress qui les accompagne. Si vous êtes stressé, il est possible que vous preniez des décisions financières irresponsables, comme vous offrir une thérapie de magasinage. « Si vous allez magasiner pour décompresser, ça coûte de l’argent. Et cet argent que vous dépenserez provient de vos plus longues heures de travail; c’est une sorte de cercle vicieux », explique Aeon. Vous travaillez plus, mais vous avez besoin d’un revenu plus élevé pour vous sentir bien, ce qui veut dire moins d’argent à mettre de côté. Il est important d’épargner de l’argent, mais il est aussi important d’épargner du temps pour vivre. Si vous pouvez atteindre un équilibre entre les deux, c’est le meilleur des mondes.

Catégories
Économisez davantage Dépensez moins

Une guimauve tout de suite, ou deux plus tard? Votre réponse en dit long sur vous.

Notre relation au temps peut avoir une influence considérable sur la façon dont nous gérons nos guimauves – et notre argent. Je m’explique.

À la fin des années 60, Walter Mischel, psychologue à l’université Stanford, a réalisé une expérience ingénieuse connue aujourd’hui sous le nom de test de la guimauve. Pour étudier le phénomène de la gratification différée, il a demandé à des enfants d’âge préscolaire de faire un choix : avoir tout de suite une guimauve ou attendre 15 minutes et en avoir deux.

Des décennies plus tard, des études de suivi ont constaté que les enfants qui avaient attendu d’avoir les deux guimauves avaient mieux réussi dans la vie. Cette expérience est la preuve que les bonnes choses viennent à qui sait attendre… En effet, les personnes qui, enfants, avaient attendu d’avoir les deux guimauves présentaient, une fois adultes, de meilleurs résultats scolaires, moins de risque de se droguer et un meilleur indice de masse corporelle.

Mais, quel est le rapport entre les guimauves et l’argent ou la gestion du temps, me direz-vous? Cette expérience simple a amené les chercheurs à s’intéresser au concept de l’escompte du temps ou préférence temporelle, selon lequel certaines personnes ont tendance à considérer une récompense comme ayant moins de valeur si elle leur est donnée à un moment plus éloigné dans le temps. Pour une personne qui accorde une grande importance à l’escompte du temps, deux guimauves dans 15 minutes sont moins intéressantes qu’une guimauve tout de suite. Pour elles, la deuxième guimauve ne vaut pas le coût d’attendre 15 minutes. Mais pour celles qui attendent, deux guimauves valent ce temps d’attente additionnel.

 

Scénario un Scénario deux
Coût = attente 0 minute 15 minutes
Profit = guimauve 1 guimauve 2 guimauves

L’escompte du temps présente d’énormes répercussions sur la façon dont les gens gèrent leur horaire de même que leurs finances.

Transposons les friandises en argent : est-ce que vous choisiriez 10 $ aujourd’hui ou 100 $ le mois prochain? Si pour vous l’escompte du temps est important, vous choisirez probablement le 10 $. Cette préférence peut ne pas vous sembler très importante, mais elle aura un impact considérable sur vos finances (et votre vie) au fil des ans.

Imaginez un instant que quelqu’un vous donne chaque mois le choix entre 10 $ maintenant et 100 $ le mois suivant? Si pendant une année vos choix se font en tenant compte de l’escompte du temps (c’est-à-dire choisir le 10 $), vous gagnerez 120 $. Mais si vous attendiez chaque mois, vous pourriez faire 1 200 $ d’ici la fin de l’année.

L’escompte du temps peut rendre difficile l’épargne, parce que l’avenir semble toujours lointain, et peut aussi avoir des répercussions importantes sur votre qualité de vie. L’an dernier, je me suis rendu en Afrique du Sud avec une équipe de chercheurs pour étudier une forme d’escompte du temps, en banlieue du Cap. Les résultats préliminaires de notre recherche suggèrent que les personnes axées vers l’avenir sont plus susceptibles d’échapper à la pauvreté que les personnes qui accordent une plus grande importance à l’escompte du temps.

Vous êtes une personne de type guimauve? Pas de souci. Il existe un moyen simple de gérer votre vie et vos finances de manière à améliorer votre épargne : rapprocher l’avenir du présent.

Ne vous inquiétez pas. Aucun voyage dans le temps ne sera nécessaire. Pour rapprocher l’avenir du présent, c’est tout simple : vous n’avez qu’à vous fixer des objectifs intermédiaires. Par exemple, si votre objectif est de mettre de côté 20 000 $ pour la mise de fonds d’une maison, commencez modestement. Fixez-vous plusieurs petits objectifs mensuels qui sont faciles à atteindre. Ces petites victoires seront gratifiantes et vous donneront la motivation nécessaire pour continuer à vous rapprocher de votre objectif final.  

En fait, cette technique peut faciliter l’épargne pour tout le monde, peu importe votre opinion au sujet des guimauves.